Afrisson

Biographie

Juliana Kanyomozi


Artistes Ouganda | Naissance : 1981 | Styles :  Afro-pop - Kadongo Kamu - Rumba congolaise

Plus connue sous le nom de Juliana, Juliana Kanyomozi est une comédienne et chanteuse ougandaise marquée par la pop, la rumba congolaise, le rap et le R&B. Née en 1981, elle s’est d’abord imposée à la fin des années 1990 au sein du duo I-Jay avec Iryn Namubiru. Le single Vive la Vie a été un tube diffusé sur toutes les radios d’Ouganda. Elle interprète l’hymne national ougandais. Aux Kora Awards 2012, elle a reçu le prix de la Meilleure Artiste Féminine d’Afrique de I’Est / Best Female Artist from Eastern Africa Award.

Après la séparation des deux artistes, Juliana s’est lancée dans une carrière solo ponctuée de quelques succès comme « Say Yes », « Nabikoowa » , « Nkulinze » , « My heart », Diana (un titre originellement sorti par feu Philly Lutaaya), « Alive again » , « All I wanna know » , « Seven days », « Usiende mbali », « Libe’esanyu » , « Kanyimbe », « Malaika Wange », « My Heart » , « Dont wanna try » , « I am Ugandan » . Juliana Kanyomozi a également collaboré avec l’artiste burundais Kidum et la chanteuse tanzanienne d e R & B et de hip hop Lady Jaydee en 2010.

Source :
http://en.wikipedia.org/w/index.php....

Traduit de l’anglais et adapté par Sylvie Clerfeuille

 

par   Sylvie Clerfeuille  30 juillet 2012 - © Afrisson

News

Juliana Kanyomozi
 
Les Lauréats des Kora Awards 2012

Pour cette édition des Kora Awards 2012, on peut souligner l’émergence du Burundi, pays longtemps marginalisé sur le plan musical, avec deux prix, un pour Kidum, « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de L’Est » et l’autre pour Seraphim Song’s, « meilleur groupe de musique religieuse ». Deux pays dominent cette année la manifestation : la Côte d’Ivoire avec Dj Arafat élu « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de l’Ouest » et « Meilleur Artiste d’Afrique », et Magic System , « meilleur groupe d’Afrique » et le Benin qui récolte trois prix, « Meilleur Groupe Traditionnel d’Afrique » pour Les Frères Guedehoungue, « Meilleur Artiste Masculin de Musique Religieuse » pour Yvan et « Meilleur Espoir Féminin du continent Africain » pour Sessimé. Certains pays habituellement peu présents dans les compétitions internationales font une percée remarquée : l’Ouganda, la Namibie et le Gabon. Il faut en conclusion déplorer l’absence totale des pays de la Corne de l’Afrique (Ethiopie, Soudan, Somalie, Djibouti) et surtout du Mali, pays pourtant riche en musiciens développant une carrière internationale.