Afrisson

Présentation

Le kayamb

Instrument de la famille des idiophones, le kayamb (ou kayamba) est utilisé dans les musiques jouées dans les Mascareignes, un archipel de l’Océan Indien constitué des îles de la Réunion, de Maurice et de Rodrigues, ainsi que plusieurs petites autres îles. Il rythme le maloya de la Réunion, un rythme ternaire sur lequel les esclaves des plantations chantaient leurs peines, mais aussi le séga à Maurice où il est appelé maravane. Hochet en forme de radeau fait d’une petite caisse constituée de tiges de fleurs de canne à sucre reliées par de fines cordelettes et contenant des graines de safran, le kayamb est joué par secouement, un peu comme les maracas...

De tailles différentes selon les pays, le kayamb symbolise l’identité du peuple de la Réunion, l’âme de sa musique, le maloya.

Le kayamb est aussi utilisé dans d’autres pays ou les appellations varient : “raloba” à Madagascar, “mkayamba” aux Comores, “kayemba” au Kenya ou “chikitse” au Mozambique

 

par   Nago Seck  12 novembre 2010 - © Afrisson

Ambassadeurs