Afrisson

Biographie

Kôba Building

   Ndong Ronny
Artistes Gabon | Naissance : 1979 | Groupes :  Eben Family | Styles :  Afro-rap - Rap/Hip hop

Né le 21 Octobre 1979 à Libreville (Gabon), Ndong Ronny aka Kôba Building ou Black Kôba grandit entre le Gabon et la France, aux sons de divers genres musicaux : jazz, ragga, reggae, pop, soul, funk, ou country, mais il sera surtout marqué par le rap américain de Tupac Amaru Shakur, plus connu sous le nom de 2PAC. Des textes crus, rageurs et dénonciateurs (écrits en français ou en anglais), une grande présence scénique et des clips-vidéos “explicites” ont imposé Kôba Building comme une des figures majeures du rap gabonais et du rap africain.

Kôba Building fait ses premières apparitions publiques en 2000 en participant à "L’école du micro Matongué " à Libreville, la capitale gabonaise. Mais c’est en 2003 qu’il débute réellement dans le rap gabonais sous le nom de Black Kôba, apparaissant dans la compilation FU-Ngang Attitude de Franck Ba Ponga produite par Negrattitude puis dans la compilation Bantu Live II. Par la suite, il crée son crew Da Flo afin de mieux faire connaître le hip hop gabonais à travers le monde. En 2005, il est signé par le label gabonais Eben Entertainment et participe à tous les enregistrements du collectif Eben Family. Le 4 décembre de la même année à Durban, en Afrique du Sud, il remporte, sous le nom de Black Kôba, un “Africa Kora Award” dans la catégorie “Meilleur artiste et Meilleur groupe hip hop africain” avec son avec titre “Qui veut”, interprété en français .

Après la sortie, en octobre 2006, de son opus Le Kriminel qui l’impose comme une des figures majeures du rap gabonais et du rap africain, suivie d’un séjour à Miami, la capitale du rap made in USA où est bien implanté le label Eben Entertainment, Kôba Building décide de s’engager dans l’action humanitaire : soutien des orphelinats, en aide aux enfants de la rue, lutte contre la drogue (notamment chez les jeunes) et la prostitution. Le 14 décembre 2007, Son célèbre titre “Qui veut” lui vaut d’être nommé “Meilleur artiste hip hop masculin” aux “Balafons Gabon Music Award”. Cinq ans plus, Kôba Building revient sur le devant de la scène avec son album 2030, dont le titre phare “Kill them” (Tuez les) diffusé en boucle par les télévisions et radions gabonaises.
Kôba Building est également le fondateur du label Ghetto Bling et de l’O.N.G. Building Foundation qui s’occupe des causes qui lui tiennent à cœur.

 

par   Nago Seck  21 mars 2010 - © Afrisson