Afrisson

La Revue musicale

Il existait encore à Paris, jusqu’à la moitié des années 80, un endroit assez incroyable, à l’ombre de l’église Saint-Sulpice et au coin de la rue Henry-de-Jouvenel. C’était le siège de la Revue Musicale, que son propriétaire, Albert Richard, tenait à bout de bras sur ses fonds les plus opaques, depuis l’après-guerre. Fondée par Henri Prunières, spécialiste de Lully, elle avait eu avant-guerre une histoire prestigieuse. Tout à la fois revue de musicologie et d’information musicale, elle avait été surtout le lieu de l’intelligence et de la générosité en musique à Paris. Les grands musiciens exilés de passage y avaient leur rond de serviette. Les concerts de la revue Musicale, boulevard du Montparnasse, accueillaient généreusement les créations les plus prestigieuses des plus grands compositeurs du moment. Et les numéros de la revue proposaient des suppléments musicaux pour lesquels les compositeurs écrivaient des pièces originales. "La plainte au loin du faune" de Paul Dukas par exemple, est un petit chef-d’œuvre qui fut composé en hommage à Claude Debussy pour un numéro spécial d’hommage au compositeur. Son rédacteur en chef Francis Pinguet, l’une des personnalités les plus étonnantes de la vie musicale à Paris dans les années 80, est décédé en février 2006. La revue Musicale était officiellement publiée par les Editions Richard Masse.
Source : http://www.abeilleinfo.com

 

par   Sylvie Clerfeuille  11 mai 2007 - © Afrisson