Afrisson

La voix est le miroir de l’âme – Mémoires d’une diva engagée

Livres  -  AngéLique Kidjo  |   Bénin -  France  | Parution : 30 août 2017  | Editeur :  Editions Fayard

Titre : La voix est le miroir de l’âme – Mémoires d’une diva engagée (Broché)
Auteur : Angélique Kidjo
Genre : Autobiographie
Nbre de page : 288
Format : 153 x 235 mm
Date de parution : 30 août 2017
Langue : Français
Editeur : Fayard
Collection : Documents

Après sa première autobiographie ou plutôt mémoire intime, en anglais, "Spirit Rising : My Life, My Music", co-écrite avec Rachel Wenrick et parue le 7 janvier 2014 aux éditions Harper Design/Harper Collins Libri, Angélique Kidjo écrit toute seule une seconde, "La voix est le miroir de l’âme – Mémoires d’une diva engagée", en français, parue le 30 août 2017 aux Efitions Fayard.

"La chanteuse, compositrice, militante Angélique Kidjo, l’une des plus grandes voix actuelles de la world music, lauréate de trois Grammy Awards, raconte, en toute intimité, comment la petite fille de Cotonou a pu réaliser son rêve et remplir les salles les plus prestigieuses du monde comme le Carnegie Hall de New York, l’Albert Hall de Londres ou l’opéra de Sydney.

Angélique Kidjo grandit entourée des sons et des rythmes de son Bénin natal, dans une Afrique de l’Ouest riche de traditions. Pour mener sa carrière librement, elle est contrainte de fuir la dictature, direction la France où, après des années difficiles, elle est révélée par son album "Logozo" au début des années 1990. Elle s’installe ensuite aux États-Unis, où ses aventures musicales élargissent la musique africaine jusqu’à la pop ou le jazz. "Oremi", "Black Ivory Soul", "Oyo"… De succès en succès, cette femme au tempérament de feu qui navigue entre trois continents et plusieurs langues s’est imposée comme un des symboles d’une culture aussi mouvante qu’enracinée, au service de causes humanitaires fortes.

Un engagement qui vient de loin. Adolescente, horrifiée par l’histoire de l’esclavage et la cruauté de l’apartheid, elle croit dans le pouvoir qu’a la musique de rapprocher les gens et de lutter pour la paix. Et elle n’a pas hésité à passer à l’action, en devenant ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF, puis en créant sa fondation, Batonga, qui donne aux filles dans plusieurs pays d’Afrique une éducation secondaire.

Ces mémoires, illustrés de plus de cent photographies en couleurs, sont la formidable somme des expériences, des voyages et des combats d’une diva engagée.

"Dans l’aube que vit l’Afrique, Angélique Kidjo est la chaleur du soleil naissant." "
Bono

Sa musique
Symbole d’une nouvelle image de la femme africaine, Angélique Kidjo propose (avec Jean Hébrail) un style entre soul, funk, jazz, pop, rock, juju music, gogbahoun, zilin, afro-beat, tchinkoumey et highlife chanté en fon, en mina, en yoruba, en français ou en anglais. Celle qui a chanté pour Nelson Mandela ou Barack Obama est lauréate de trois Grammy Awards aux USA, dans la catégorie "Meilleur album de musique du monde" : "Djin Djin" en 2008, "Eve" en 2015 et "Sings" en 2016.

* Plus d’infos sur l’artiste : cliquer ici

 

par   Nago Seck  30 août 2017 - © Afrisson