Afrisson

Lambarena - Bach to Africa

Disques - CD  |   Gabon  |  Pierre Akendengue  | Parution : 1993  | Label :  Celluloïd

Titres :
1. Cantate 147
2. Sankada + Lasset uns den...
3. Mayingo + Fugue
4. Herr unser herrscher passion selon St-Jean
5. Mabo Manoe + gigue quatrième suite mi bem majeur
6. Bombé + Ruht wohl ihr heiligen
7. Pepa Nzac Gnon Ma + prelude partita vl n3
8. Mamoudo Na Sakka baya prelude n1 bwv883
9. Agnus Dei messe si bwv232
10. Ikokou
11. Inongo invention a 3 voix re maj bwv789
12. Okoukoue cantate 147
13. Was mir behagt ist nur die muntre jagd
14. Cantate 147 Jésus que ma joie demeure

Réalisé par Pierre Akendengue et Hugues de Courson, "Lambarena - Bach to Africa" est un mémorable album mariant la musique classique de Jean Sébastien Bach et celle des polyphonies et des rythmiques complexes des Pygmées de la forêt équatoriale gabonaise...

La ville de Lambaréné sur le fleuve Ogooué au Gabon est connue pour sa léproserie fondée par le docteur Albert Schweitzer qui était aussi organiste accompli et réputé pour ses travaux sur Bach. C’est de cette rencontre qu’il s’agit : de la musique de Bach et de la musique traditionnelle du Gabon. Il fallait sûrement être un peu fou pour commettre ce mélange anticonformiste. Hughes de Courson et Pierre Akendengue relevèrent le défi en 1993. Ce n’était pas les premiers venus. Hughes de Courson commença sa carrière musicale en cofondant le groupe Malicorne et devint producteur de musique à la dissolution de ce dernier. Pierre Akendengue est, lui, un chanteur gabonais dont le succès ne se dément pas depuis les années 1970 tant au Gabon qu’en France. L’enjeu ici n’est pas celui d’une synthèse impossible mais celui d’une exécution en commun de morceaux de musique, chacun répondant à l’autre par le biais d’échanges subtils tout en conservant son identité et sa culture. Des pièces de Bach répondent aux rythmes gabonais, les instruments traditionnels africains à l’orgue, à un orchestre baroque et les harmonies de Bach s’entremêlent à celles de chants de différentes ethnies gabonaises (et il y en a près de cinquante dans un pays d’1,5 millions d’habitants !). "Lambarena" s’imposa à sa sortie par sa force et son originalité et, de par son impact, peut revendiquer d’être considéré comme un véritable classique de la musique africaine. A découvrir absolument !

Figure emblématique de la scène musicale africaine, auteur-compositeur, arrangeur, guitariste et chanteur à textes né le 25 avril 1943 à Awuta (Aouta) au Gabon, Pierre Akendengue est fasciné par la poésie et les combinaisons rythmiques et mélodiques et les musiques myéné, dont la lithurgie bwiti (prononcer béti)... Son folk métissé (afro-folk) intégre soul, rhythm’n blues, jazz, blues ou rumba. Puisant aux sources de divers rythmes gabonais ("ndjembe", "elombo"...), il se construit autour de sa voix nasillée (il chante en myéné et en français) et d’une riche orchestration acoustique (guitare, flûte, bongos, goumbis, tama (talking drum), kora, balafon, sanza, congas, cuivres, batterie…). Ses chansons évoquent des thèmes qui lui sont chers, comme l’histoire de l’Afrique, l’évocation des maux et des espoirs du continent, l’oppression, l’apartheid, le néo-colonialisme, les travers de la bourgeoisie africaine, les dangers de la haine et du mépris, la liberté…

 

par   Jocelyn Maillé - Nago Seck  4 février 2007 - © Afrisson