Afrisson

Biographie

Lang’i


Groupes Congo Brazza | 2003-2010 | Styles :  Afro-folk - Blues - Folk - Rumba congolaiseSite internet

Formation originale revisitant dans une démarche contemporaine le riche patrimoine musical congolais (lari, mbochi, téké et makoua), Lang’i ("Couleur" en lingala) s’inscrit dans la lignée d’autres groupes de qualité comme MBamina et Saintrick et les Tchelly...

Lang’i
Le groupe en répétition (rehearsing) . Espace Tiné, Bacongo, Brazzaville, Sept. 2008. Photo Sylvie Clerfeuille.

Basé à Bacongo, à Brazzaville (Congo), le groupe Lang’i (la couleur en lingala) est la rencontre de plusieurs talents de la scène congolaise. Ex-membres de la formation Kavla et les Wilikida, Gess, Murphy et Keben vont développer un concept musical ouvert, nourri de leurs expériences riches et diverses dans lesquelles leurs talents de musiciens et de compositeurs se complètent. Féru de rap et de funk, passionné par le patrimoine Lari et Makoua et les techniques de balafon et de sanza qu’il adapte aux claviers, Murphy Bueso est responsable des harmonies.

Entre ndombolo dont il retient l’énergie, rythmes traditionnels qu’il revisite de sa caisse claire et jazz dont il admire les grands batteurs (Dave Walker, Paco Sery, Mokhtar Samba), le batteur Jess Nkouaya s’occupe de la rythmique. Jeune français ayant grandi entre la Côte d’Ivoire et le Congo, amateur des musiques de Jean-Jacques Goldman, de Lokua Kanza et de chansons traditionnelles ivoiriennes, Keben se charge des mélodies.

Oupta & Jacques Loubelo, Espace Tiné, Sep. 2008. Photo Sylvie Clerfeuille.

Formée dans les chorales d’église, le gospel et le folklore kilombo et chanteuse dans un groupe tradi-moderne, Ngoma Za Kongo, Patricke-Stevie Mougondo aka Oupta (“Patou” en verlan) se passionne aussi pour le reggae, le jazz et le rap. Elle apporte la puissance de son incroyable voix aux accents bluesy et portée par la poésie de la langue Mbochi.

En 2005, le groupe participe aux Jeux de la Francophonie à
Niamey et décroche une médaille de bronze. L’année suivante,
il signe son premier album Nto (le ruisseau) reprenant notamment le grand classique de Jacques Loubélo, "Na wo tsé tsa", et des titres plus dansants comme “Malongi”.

Finaliste du concours Découvertes de RFI en 2006, Lang’i joue pour la première fois hors d’Afrique, en octobre de la même année, dans le cadre du 1° festival ACP à Saint Domingue dans les Caraïbes. Lang’i a composé les musiques des films Dossier sans suite de Marc Havard-Duclos en 2004 et Au nom de... de Rufin Mbou Mikima en 2006. Leur titre “Sambadia” figure sur la compilation Francophonie 2006.

 

par   Sylvie Clerfeuille  22 septembre 2007 - © Afrisson