Afrisson

Présentation

Le Zamrock

Styles  Zambie | Origine : 1970

Le Zamrock (rock zambien) est une fusion de rock, de funk, de highlife et de kalindula . Le groupe phare du genre est The Witch mais mais on peut également citer Rikki Ililonga & Musi-O-Tunya, The Peace, Amanaz, Chrissy "Zebby" Tembo et Paul Ngozi. Le genre nait dans le nord de la Zambie, dans la Copperbelt, à Kitwe, quelques années après l’indépendance du pays en 1964. L’heure est à l’optimisme. La jeunesse écoute du rock, du funk, de la soul, le highlife du groupe ghanéen Osibisa et s’embrasent en particulier pour les Rolling Stones, Jimi Hendrix et James Brown. Ainsi, Jagari Chanda, le leader du groupe The Witch a créé son nom en africanisant le nom de Mick Jagger tandis que Rikki Ililonga a copié le style de Jimi Hendrix.

Le texte ci-dessus est sous licence libre (CC-BY-SA)

Les artistes opèrent alors une fusion de rock, de funk, de soul, de highlife et de kalindula, copient leurs idoles dans le style de vie très rock’n roll et triomphent avec des titres comme « Motherless child »(The Witch), « Africa » (Amanaz), « Fisherman » (Chriss Zebby Tembo), ou « The Ghetto »(Paul Ngozi). A la fin des années 1970, la crise fait son apparition, le chômage s’installe et le zamrock est en perte de vitesse. Si quelques artistes résistent comme Paul Ngozi ou Chrissy "Zebby" Tembo, la plupart des groupes se disloquent. Jagari est aujourd’hui mineur dans les mines de cuivres de la Copperbelt et s’est tourné vers la religion.

En 2007 et 2008, le label allemand Shadocks réédite deux vinyls du groupe The witch suivi en 2010 par le label californien Now again dirigé par Eothen Alapatt, qui ressort les albums de Witch et d’Amanaz. Jagari Chanda est invité à cette occasion invité par divers organismes en Europe pour raconter l’histoire du zamrock.

Source

- Mail & Guardian : http://mg.co.za/article/2011-11-25-...
- Now again

 

par   Sylvie Clerfeuille  8 août 2012 - © Afrisson

Bibliographie