Afrisson

Le balafon - Traité de musique d’un balânfolâ

Livres  -  Konomba Traoré  |   Burkina Faso -  France  - par   Konomba Traoré  | Parution : 25 avril 2017  | Editeur :  Laterit Editions

Titre : "Le Balafon : Traité de musique d’un balanfôla"
Date de sortie : 25/04/2017
Auteur : Konomba Traoré
Préface : Lazare Ki-Zerbo
Éditeur : Laterit Editions
Reliure : Broché
Nombre de pages : 272
Format : 19 X 14

Résumé

Un exposé sur l’art de jouer du balafon, instrument de percussion idiophone d’Afrique occidentale. Il explique son origine, les mythes qui lui sont associés, ses aspects mystiques et musicaux, sa pratique et son rôle dans l’accompagnement des danses et des griots.

En savoir plus

"Le balafoniste a le pouvoir de faire parler le balafon, il est craint, respecté parce que réputé être de connivence avec les génies, les génies de la musique. Donc, partout où il se trouve, il n’est pas seul. Les génies de la musique veillent sur lui."

Konomba Traoré est un balafoniste réputé, facteur d’instruments, et grand érudit des musiques des pays de la Boucle du Niger. Il nous raconte dans ces pages les origines du balafon, sa fabrication, ses fonctions sociales, ses aspects mystiques et musicaux, sa pratique, sa danse, ses griots. Il nous initie au jargon du balafon et propose une transcription inédite de sa musique.

Ce livre est un traité complet, à la fois pratique et poétique.

Préface : Lazare Ki-Zerbo :
Vice-président du Comité International Joseph et Jacqueline Ki-Zerbo (CIJAD)pour l’Afrique et sa diaspora, promoteur du projet de publication de ce livre

Konomba Traoré

Né en 1947 à Samogohiri au Burkina Faso, dans une famille Sénoufo, Konomba Traoré, diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), Chevalier de l’Ordre National du mérite, fut Préfet, Maire intérimaire, Secrétaire Général de la Mairie de Ouagadougou et Directeur du Centre National d’Artisanat d’Art. Virtuose du balafon, Konomba Traoré est aussi auteur-compositeur, chanteur, musicologue, professeur de musique traditionnelle et facteur d’instruments traditionnels (balafon, kora, donzo ngoni, djembé)...

Membre de la confrérie des Féticheurs du Konon, du Komo et du Wara., deux sociétés secrètes différentes, et se montre comme un farouche défenseur des traditions culturelles africaines.
Il porte un prénom, du reste très rare, qui lui a été donné par le Konon, le fétiche de son père, quand celui-ci avait prédit sa naissance future et le jour-même de sa naissance. Il symbolise donc le fils du fétiche dont il est une réincarnation.

Konomba Traoré est aussi écrivain et artiste-peintre. Il a écrit plusieurs livres sur la musique et les contes, comme par exemple : " Le balafon, l’or brun africain ", " L’Afrique Noire, traditions " et " Tchégnounon N’Golo ", un recueil de contes.

Parmi ses distinctions musicales, on peut citer : 1er prix de contes et 2ème prix de peinture et de dessin au Cercle d’Activités Littéraires et Artistiques de Haute Volta (CALAHV), 2ème prix de musique traditionnelle instrumentale à la Semaine Nationale de la Culture (SNC) à Bobo 1986. Il est aussi auteur de la musique du film " Sondja " de Bertand Kaboré, collaborateur de Michel Portal dans la musique du film " Buud Yam " de Gaston Kaboré (1er prix au Fespaco 1997), et co-auteur avec Miquéu Montanaro du CD " Noir et Blanc ".

Konomba est régulièrement invité pour exécuter des spectacles de musique et contes, ainsi que pour participer à des stages de percussions (balafon et djembé). A noter que le Cinéaste Porgo Rédo a tourné en 2000 un documentaire sur cet artiste chevronné intitulé : " Konomba, le destin panaché ".

 

par   Nago Seck  23 mars 2017 - © Afrisson