Afrisson

Présentation

Le bolon

Instrument de la famille des cordophones, le bolon, apparenté au dozon ngoni, est une harpe-luth au son de basse (contrebasse mandingue) pratiqué notamment par les Bambaras, Sénoufos, Miniankas et Malinkés du Mali et de Guinée en Afrique de l’Ouest. Le bolon appelé aussi « bolon bata », « mbolon » ou « koro » est l’équivalent du « simbi » des Malinkés ou du « simbiow » des Khassonkés.

Le texte ci-dessus est sous licence libre (CC-BY-SA)

Il est fait d’une calebasse (caisse de résonance) recouverte d’une peau d’antilope et surmontée d’un manche légèrement recourbé sur lequel sont fixés 3 à 4 cordes en boyaux (ou en fils de pêches actuellement). Le manche est parfois surmonté d’une plaque en fer cernée de boucles métalliques pour les effets. Le bolon se joue avec les doigts ou à l’aide d’une baguette en bois. Instrument populaire de l’ex empire mandingue, il était joué à la veille des guerres pour encourager les combattants, et après pour chanter les louanges des vainqueurs.

Des artistes comme Djigui Traoré, Tom Diakité, Famara Camara, Abdou Diallo ou encore Sadioko Diarra l’ont adapté avec maestria aux musiques urbaines et porté sur la scène internationale.

 

par   Nago Seck  1er juin 2007 - © Afrisson