Afrisson

Présentation

Le ngombi

Instrument de la famille des cordophones d’Afrique centrale, le ngombi est une harpe arquée utilisée par les Kwele (ou Kele), les Fangs et les Mboshi et dans les cérémonies bwiti notamment. Le ngombi, harpe sacrée, est joué originellement dans les rituels sacrés des sociétés masculines d’initiation du bwiti (prononcer béti) et dans le culte des esprits et de possession des sociétés féminines.

Le texte ci-dessus est sous licence libre (CC-BY-SA)

Le ngombi est formé d’une caisse de résonance en bois de 50/60 cm recouverte d’une peau de chèvre (ou autre bête), traversée de part en part par un manche arqué sur lequel sont attachées 8 cordes en boyau sur 2 rangées (4 de chaque côté).

Le ngombi, harpe sacrée, est joué originellement dans les rituels sacrés des sociétés masculines d’initiation du bwiti (prononcer béti) et dans le culte des esprits et de possession des sociétés féminines.

Le ngombi est développé par des artistes comme pape Nziengui, Rindjegoye Itombo, Muntu Valdo, Onanga Delia, Jean-Pierre Moussavou, Azuga Roboti, Roger Kom, Abongo Ogula ou encore Lord Ékomy Ndong...

 

par   Nago Seck  23 juillet 2007 - © Afrisson

Ambassadeurs