Afrisson

Biographie

Lea Lignanzi

   Juan Luis Guerra
Artistes Centrafrique | Naissance : 1956 | Styles :  Soukouss - Rumba congolaise

Né à Mbata dans la Lobaye en 1956, Juan Luis Guerra alias Lea Lignanzi est auteur, compositeur et interprète. Il se fait connaître à la fois comme footballeur (il est buteur au sein de l’équipe des Diables Rouges de Fatima en division I) et comme musicien, adepte de soukouss et de rumba congolaise. Membre de plusieurs groupes (Makembé, Trio Bydoli, Africa All Stars de Sam Mangwana), il se lance dans une carrière solo en 1982, et s’illustre par son album de soukouss Dédé Priscilla qui se vend à plus de 100 000 exemplaires et lui vaut un disque d’or.

Né à Mbata dans la Lobaye en 1956, Juan Luis Guerra alias Lea Lignanzi est auteur, compositeur et interprète. Il se fait connaître à la fois comme footballeur (il est buteur au sein de l’équipe des Diables Rouges de Fatima en division I) et comme musicien, adepte de soukouss et de rumba congolaise.

Il fait ses débuts comme chanteur au sein du groupe Makémbé puis en 1979 quitte la Centrafrique pour le Nigeria en compagnie de Bhy-Gao et de Domingo Salsero. Tous trois se rendent ensuite pour Abidjan à la demande du chanteur Congolais Henri Bowané. La rencontre d’un producteur ivoirien entraîne bientôt le Trio Bydoli formé par les trois amis à Kumasi, au Ghana où il enregistre son premier 33 tours

En 1980, Lea Lignanzi, Bhy-Gao et Domingo Salsero intègrent l’Africa All Stars de Sam Mangwana qui tourne au Cameroun, en France, en Belgique, au Gabon, en Angola et au Congo.

En 1982, après la dissolution du groupe, Léa Lignanzi se lance dans une carrière solo et sort son premier album personnel, Dédé Priscilla qui se vend à plus de 100 000 exemplaires et lui vaut un disque d’or. Il sera suivi en 1991 de Nelumta. Artiste de studio, Léa Lignanzi accompagne de nombreux artistes dont Souzi Kasseya, Pamelo Mounk’A et Aurlus Mabélé.

 

par   Sylvie Clerfeuille  15 novembre 2014 - © Afrisson