Afrisson

Biographie

Léon Bukasa


Auteur, compositeur, arrangeur et multi-instrumentiste (guitare, accordéon, piano, violon, saxophone), Léon Bukasa, une des grandes figures de la rumba congolaise, a composé de nombreux titres chantés en swahili, en lingala ou en tshiluba...

Né en 1925 à Jadotville (actuel Likasi) au Katanga (Shaba depuis 1971), à l’Est du Congo Kinshasa (RDC), Léon Bukasa est, dès son jeune âge, attiré par le son d’un phonographe entendu dans une maison voisine. Emerveillé par les notes de la guitare qu’il venait d’écouter, il décide de jouer de cet instrument et se fabrique une guitare à trois cordes avec laquelle il commence à s’exercer. Parallélement, il suit une formation de montage puis devient agent monteur à l’Union Minière du Haut Katanga. En 1947, il rejoint Léopoldville (maintenant Kinshasa) où il trouve un emploi dans sa formation.

C’est dans la capitale congolaise qu’il fait la connaissance du compositeur Henri Bowane qui le présente à Jéronomidis, le patron du studio Ngoma, en 1950, année où il s’achète sa première vraie guitare. Séduit par les compositions chantées en swahili, en lingala ou en tshiluba de cet artiste multi-instrumentiste (guitare, accordéon, piano, violon, clarinette, saxophone) qu’est Léon Bukasa, ce dernier en fait un des artistes clés de son studio.

Premier artiste à introduire la clarinette dans la musique congolaise moderne, puis la contrebasse, sur les conseils des Editions Ngoma, Léon Bukasa a enregistré de nombreux titres dont "Penepene", "Bibi Yangu", un morceau chanté en swahili en l’honneur de sa femme, "Tokanisa Tata Ngoma", "Na kuti Wendo, Oliveira na kamina", "Bibi Sultani", "Masanga", "Mantare mwasi kitoko", "Kitambala Molo" ou encore "Bolingo na biso na yo esila te"…

 

par   Nago Seck  5 juillet 2007 - © Afrisson