Afrisson

Biographie

Les Amazones de Guinée


Fondé en 1961 sous l’impulsion de Keïta Fodéba, L’Orchestre Féminin de la Gendarmerie Nationale de Guinée, rebaptisés Les Amazones, avait, entre autres, pour mission de promouvoir une nouvelle mentalité laissant à la femme africaine le loisir de s’assumer et de s’épanouir librement dans tous les domaines de l’art...

Symbole de l’émancipation de la femme guinéenne, L’Orchestre de la Gendarmerie Nationale (son premier nom) fut monté par la volonté du président Ahmed Sékou Touré (1922-1984) et fonctionnait selon une discipline militaire en respectant la hiérarchie des grades. Les Amazones participent à la grande vague de modernisation de la musique mandingue guinéenne dans les années 1960/1970, se mettent aux guitares électriques à partir de 1965. Elles tournent dans le monde entier, se distinguent au FESTAC de Lagos (Nigeria) en 1977 et au festival Horizonte de Berlin en 1979, enregistrent plusieurs albums internationaux. Leur modèle a inspiré le président Sankara qui monte lui aussi dans les années 1980 un groupe symbole de l’émancipation des femmes burkinabé, les Colombes de la Révolution. Après une traversée du désert dans les années 1990, elles se relancent en 2008 avec l’album Wamato produit par Syllart Productions.

Les divers membres du groupe

Depuis sa création et au fil des ans, cet orchestre féminin a accueilli de nombreuses artistes : Nyépou Haba (guitare) - décédée le 3 avril 2004, Kadé Diallo (percussions) - décédée le 25 février 1983, Sona Diabaté (voix, guitare), M’Mah Sylla (voix), Condette Kouyaté (voix), Djénabou Bah (sax ténor), Fatou Soumah (sax alto), Zénab Bah (sax ténor), Salématou Diallo (basse), Daloba Keïta (voix), N’Sira Tounkara (guitare rythmique), Salématou Diallo (basse), Mato Camara (timbales), Elisabeth Camara (conga), Mamade Cissé (batterie), Fatoumata N’Gady Keïta (voix), (Mariama Camara sax alto), Yaya Kouyaté (guitare solo), et bien d’autres…

 

par   Nago Seck  10 mai 2007 - © Afrisson