Afrisson

Biographie

Les Ambassadeurs Internationaux


Fondés en 1978 par le Guinéen Kanté Manfila (chef d’orchestre, guitare solo, voix) et le Malien Salif Keïta (voix) à Abidjan (Côte d’Ivoire) où ils se sont exilés, Les Ambassadeurs Internationaux (ou Ambassadeur International) furent un des orchestres maliens les plus populaires. Leur fusion, musique mandingue, salsa, jazz, funk ou soul, a enchanté durant des années nombre de mélomanes de divers horizons.

Surnommé “le Domingo de la chanson africaine”, en référence à son homonyme footballeur, Salif Keïta provoque presque une crise ministérielle au Mali en rejoignant en 1973 Les Ambassadeurs du Motel, un orchestre formé en 1969, dirigé par Kanté Manfila, et orgueil du Ministère de l’Intérieur. Ensemble, ils modifient le répertoire du groupe en y intégrant des morceaux du patrimoine mandingue. La dégradation du climat social et politique malien en 1976/1977 et les problèmes au sein de la formation (trois musiciens sont limogés) décident les deux complices à tenter leur chance à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Dans la capitale ivoirienne, ils rebaptisent l’orchestre Les Ambassadeurs Internationaux, avec Sékou Diabaté (basse), Nouhoun Keïta (batterie), Kaba Kanté (balafon), Cheikh Mohammed “Smith” (orgue, claviers), Ousmane Kouyaté (guitare rythmique), Moussa Cissoko (sax alto & ténor), Kabiné Traoré “Tagus” (trompette), Ousmane Dia et Sambou Diakité (voix). Avec cette formation, ils enregistrent, en 1978, “Mandjou”, une chanson louant les Touré (de la caste des nobles) qui connaît un énorme succès dans toute la sous-région. Dès lors, Les Ambassadeurs Internationaux tournent en Côte d’Ivoire, au Niger, au Sénégal et en Guinée où l’interprétation de “Mandjou” par Salif Keïta à l’exceptionnelle voix séduit le président Ahmed Sékou Touré (1922-1984) qui le fait Officier de l’Ordre National…

Après un passage aux Etats-Unis marqué par l’enregistrement de Primpin et Tounkan, les deux complices sortent à Paris (France) Best of Ambassadeurs, une compilation de leurs meilleurs titres, puis jouent au festival Musiques Métisses d’Angoulême, en 1984. Le public français découvre alors la puissance vocale de Salif Keïta servie par une musique mandingue aux accents malinkés, composée par le guitariste virtuose Kanté Manfila. Leur fusion, musique mandingue, salsa, jazz, funk ou soul, résonnera sur plusieurs scènes d’Afrique, d’Europe et d’Amérique. Mais après une ultime tournée en Afrique (Gabon, Liberia, Sénégal Gambie, les deux amis se séparent pour entamer chacun de son côté une carrière solo, se retrouvant de temps à autre pour un concert ou l’enregistrement d’un album. Nous sommes en 1985.
Outre le fameux Mandjou (1978), Les Ambassadeurs Internationaux nous quelques joyaux discographiques, comme Ambassadeur International (1980), Seydou Bathily (Salif Keïta et Les Ambassadeurs) (1980), Mana Mani / Primpin (1981), Bithiéloulé - Salif Keïta et Les Ambassadeurs Internationaux (1981), Tounkan (1981), Djougouya (1982), Ousmane Kouyaté et Les Ambassadeurs Internationaux (1983), Les Ambassadeurs Internationaux et Ledy Youla (1982)… Les Ambassadeurs Internationaux ont aussi accompagné des artistes pour l"enregistrement de leurs albums, dont celui de Léon Keïta comprenant deux duos avec Salif Keïta sur "Koma Kouma" et "Wousse"...

“Rebirth”, le retour des Ambassadeurs

Pour soutenir la “Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme” le 13 juin 2015, Les Ambassadeurs se reforment en 2014 autour de Salif Keïta, Cheick Tidiane Seck et Amadou Bagayoko (de Amadou & Mariam). A cette occasion, ils enregistrent Rebirth (sorti le 30 juin 2015), un EP 4 titres dont est extrait le clip "Mali Denou". Les bénéfices de la vente de ce disque seront reversés à la Fondation Salif Nantenin Keïta qui défend la cause des albinos au Mali.
Ont participé à cet EP enregistré, mixé et mastérisé entre Bamako (Mali), Paris (Franceà) et Londres (Angleterre) : Salif Keïta (voix), Cheick Tidiane Seck (claviers), Ousmane Kouyaté (guitare), Idrissa Soumaoro (claviers, lead vocal (2)), Modibo Koné (percussions), Mamadou Koné (calebasse), Sékou Diabaté (basse), Aminata Danté (chœurs), Arouna Samaké ( ngoni), Bah Kouyaté (chœurs), Robin Hopcraft (trompette), Idris Rahman (saxophone), Harry Brown (trombone) et Saleem Raman (batterie).

Les Ambassadeurs entame la même année une tournée qui les mène dans plusieurs pays d’Europe (France, Allemagne, Suisse, Slovaquie, Hollande) et à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis).

 

par   Nago Seck  7 mai 2007 - © Afrisson