Afrisson

Biographie

Les Têtes Brûlées


Groupes Cameroun | Création : 1988 | Styles :  Afro-fusion - Afro-rock - Bikutsi

Le bikutsi-rock, l’utilisation des rites d’initiation, des visages peints,des coiffures étranges, des habits déchirés et colorés et un look "délirant" font des spectacles des Têtes Brûlées des représentations hallucinantes... Initié par Jean-Marie Ahanda aka "John" (Lead Vocals), ce groupe de Yaoundé, au Cameroun, comprend Théodore Epeme aka Zanzibar (guitare solo, voix), Martin Maah aka "Cool Bass" (basse, voix), André Afata (drums, voix) et Roger Bekongo aka "Rogers" (guitare rythmique, voix). Zanzibar meurt le 22 octobre 1988 au Cameroun après la tournée du groupe en France. Il avait 26 ans.

Révélation Télé Podium 87

Suite à leur premier passage en 1987 à Télé Podium, mythique émission de la Radiodiffusion-télévision du Cameroun (CRTV) produite et présentée par leur compatriote et musicien Elvis Kemayo, Zanzibar & Les Têtes Brûlées sortent l’album "Révélation Télé-Podium 87". Paru sur le label Lanceleaux – Foty, cet opus lance la carrière d’un des groupes les plus originaux d’Afrique.

Leur musique reprend des rythmes ancestraux du bikutsi remis au goût du jour dans un style beaucoup plus électrique grâce notamment au guitariste Zanzibar. Leurs costumes excentriques, leur crânes à moitié rasé et la peinture blanche sur le corps, ils deviennent rapidement le groupe de bikutsi le plus connu au Cameroun et dans le monde. Malgré tout, de nombreux critiques et fans du genre n’acceptent que difficilement leur genre pop et électrique.

"Les Têtes Brûlées", premier album

"Les Têtes Brûlées", sorti en 1988, est leur premier album (éponyme), avec uniquement du bikutsi. Les textes sont engagés et ciblent de nombreux problèmes sociaux au Cameroun. Le groupe fait une tournée à travers l’Afrique, l’Europe, les États-Unis et le Japon.

"Man No Run", le film documentaire

Lors de la tournée française en 1988, la réalisatrice française Claire Denis, qui les a remarqué à Yaoundé, décide de partir avec eux en tournée. Elle en tire un film documentaire, "Man No Run" dont la bande originale a fait l’objet d’un album du même intitulé, paru en 1989 sur le label Milan. Le groupe accompagne également l’équipe nationale du Cameroun lors du match de coupe du monde contre l’Italie.

Mort de Zanzibar

Le guitariste Epeme Théodore aka Zanzibar est connu pour sa manière de faire sonner sa guitare comme un balafon grâce à la fixation d’une mousse en caoutchouc sur le chevalet de sa guitare. La mort de Zanzibar le 22 octobre 1988 après une tournée en France menace de mettre fin au groupe. La formation se trouve de nouveaux membres ; ce qui permet d’enregistrer de nouveaux morceaux et de refaire des albums.

L’aventure continue

Cahin-caha, Les Têtes Brûlées poursuivent tout de même l’aventure. Ils enregistrent en 1992 "Bikutsi Rock" en featuring avec leur compatriote et saxophoniste Manu Dibango. Suit en 1995, "Be Happy", un album enregistré avec de talentueux invités comme Régis Gizavo (accordéon), Vincent Bucher (harmonica), Georges Essono (keyboards), Georges Seba (chœurs), Saïd Houmaoui (sax ténor), Pablo Master (toasting) ou encore Xavier Jouvelet (percussion, congas, shaker, cuica) qui en est l’arrangeur et le coproducteur avec Jean-Marie Ahanda.
Au fur et à mesure que les années passent, certains de ses membres quittent le groupe, de nouveaux arrivent. Un Best of, "Bikutsi Fever", qui rassemble les meilleurs titres des "Burnt Heads" sort en 2000 sous le label Africa Fête de Mamadou Konté. Un long silence le suit.

Le groupe recevra d’autres artistes tels que Albert Ateba Mvondo aka Atebass (basse), Nago Michael aka Apache Ango (guitare rythmique), Effa Paul (tumba), Sala Bekono (1956-1999), Kon Mbogol Martin et Abanda Kys Kys (chœurs).

Les Têtes Brûlées et Francis Mbappé

En 2008, Francis Mbappé produit à New York "Repentence" de ses compatriotes du groupe Les Têtes Brûlées qui séduit tous les mélomanes. Ce single au beat bikutsi qui marque les débuts d’une nouvelle formule de cette formation réunie autour de Jean-Marie Ahanda, le dernier rescapé de ce fameux groupe bikutsi-rock camerounais, et le guitariste Jacques Atini aka Tino.

Discographie Date : 10/05/2007

1987 : Révélation Télé-Podium 87 (Zanzibar et Les Têtes Brûlées) – LP - Lanceleaux – Foty
1988 : Les Têtes Brûlées – LP - Buda Musique/Mélodie
1989 : Man No Run – LP/DVD - Milan
1990 : Ma musique à moi – CD – Bleu Caraïbes
1990 : Hot Heads – K7 - Shanachie
1992 : Bikutsi Rock – CD - Dona Wana/Musidisc
1995 : Be Happy - CD - Dona Wana
2000 : Bikutsi Fever "Best of" – Compilation - Africa Fête
2003 : Connection - Versions originales – K7 - Lanceleaux – Foty
2008 : Repentence – Single – FM Groove Records

 

par   Nago Seck  10 mai 2007 - © Afrisson

Bibliographie

Les Têtes Brûlées
Musique Camerounaise (2010)