Afrisson

Biographie

The Local Dimension Band


Fondé en 1997 par des étudiants et des responsables du département musique et danse de l’Université du Ghana à Legon, The Local Dimension est un orchestre de musique acoustique combinant guitares et instruments africains et développant des fusions tirées de divers styles musicaux : guitar-band, musique de vin de palme, highlife, “dagari” (musique du peuple Dagari du Nord Ghana), “adowa” (des Ashanti), “agbadja”, “kpanlogo”, afro-beat nigérian ou encore rumba et soukouss congolais…

The Local Dimension Band, sous l’impulsion d’Aaron Bebe Sukuru considéré comme le leader (seprewa, balafon, sanza, voix), est alors composé de l’ethnomusicologue et professeur d’origine anglaise John Collins (guitare, harmonica), Mary Agama (percussions, voix), Francis Akotuah, Isaac Accrong et Frank Ata-Baah (prempensua, un likembe géant des Akan), Mary Agama (percussions, voix), remplacée plus tard par Bernard Solar Quarshie (gome bass drum, un tambour basse africain fait d’une caisse en bois carrée dont une des faces est recouverte de peau d’antilope), Nii Okai et Emmanuel Kwashi (percussions). Pendant des années, l’orchestre a reçu en son sein des artistes comme Samuel Kwesi Oppong aka S.K. Oppong, leader de l’orchestre Oppong’s Guitar Band, Thomas Osei Ampoumah aka T.O. Jazz, guitariste virtuose et figure marquante de la palm wine music (musique de vin de palme) et du highlife, et Peter Kojo, ancien percussionniste du groupe de ce dernier.

Très vite, The Local Dimension Band investit de nombreuses salles d’Accra et des villes environnantes : Shangri-La Hotel, Afrikiko, Goethe Institute, Bywells Club et Alliance Française à Accra, Big Millie’s et AAMA Beach Hotel à Kokrobite, Paloma Club, National Theatre, Sey’s Club à Tema, Matemasie… Ils sont aussi programmé par le Legon Club de L’Université du Ghana dont le 50° anniversaire est célébré en 1998 en compagnie du groupe, souvent invité à la télévision nationale. Après s’être imposé au Ghana, The Local Dimension Band part à la conquête de l’Europe, tournant de novembre à décembre 2002 en Allemagne, en Suisse et en France. Ils diffusent aussi leurs musique de vin de palme et highlife acoustiques dans de nombreux clubs, dont Birds Eye à Bâle, Moods à Zurich ou encore Satellit Café à Paris.
L’année 2003 voit enfin Aaron Bebe Sukuru et The Local Dimension Band sortir chez Arion N’Yong (Je suis seul), un album de 14 titres, enregistré au studio Pidgin à Accra et produit par Panji Anoff. En juin 2004, le groupe est invité à jouer en Allemagne par le Département Musique de l’Université d’Hanovre, et deux ans plus tard, il joue en Belgique, au Zuiderpershuis World Culture Centre à Anvers, puis en Hollande, au Korzo (La Hague), Rasa (Utrecht) et Tropical Museun (Amsterdam).

 

par   Nago Seck  1er octobre 2007 - © Afrisson