Afrisson

Biographie

Loketo


Groupes Congo Brazza | 1986-1991 | Styles :  Soukouss - Afro-fusion - Afro-pop

Fondé en 1986 à Paris (France) sous l’impulsion d’Aurlus Mabélé (auteur-compositeur, arrangeur, producteur, percussionniste et interprète), avec Diblo Dibala (auteur, compositeur, arrangeur, guitariste, chanteur), Loketo est un des groupes phares du soukouss congolais des années 1980/1990…

Pendant des années, Loketo sera une référence de la scène soukouss, tournant dans le monde entier et enregistrant nombre d’albums au nom du groupe et de l’un de ses fondateurs, comme Trouble (1987), Maracas d’Or (1988), Super Soukous et Explosion (1989), Extra Ball, Embargo et Soukous Trouble (1990) et Mondo Ry (1991), l’année où le Loketo des débuts connaît des remous, avec le départ de Diblo Dibala.

La formation du duo Aurlus Mabélé et Diblo Dibala est alors composée de Rémy Salomon (basse), Ti Jean et Mack Macaire (batterie), Komba Bellow (batterie électronique), Pablo Loubadika (guitare rythmique), Mav Cacharel, Aminata, Cathy Kati, Eugénie Pangui et Jean Baron, le chanteur, animateur décédé en février 2005. En 1988, Mav Cacharel quitte Loketo, crée son groupe Kebo et enregistre Pour Toi (1989). Quant à Diblo Dibala, il fonde en 1991 sa propre formation, Matchatcha. Diblo Dibala, Mav Cacharel et Mack Macaire retrouveront Loketo et Aurlus Mabélé en 2007 pour l’enregistrement de l’album Réconciliation suivi, un an plus tard, de Acte II - Confirmation.

Entre-temps, Aurlus Mabélé continue, avec Loketo ou en solo, à tourner et à réaliser des disques, dont King of Soukous (1991), Stop Arrêtez ! (1992), Choc à distance (1993), Génération Wachima encaisse tout (1994), Africa Mousso et Best of Sebene Dance (1996), Qui dit mieux ? (1997), Protéine 4 et Tour de contrôle (1998), Dossier X (2000), Fiesta d’Or et Ça va ce savoir ? (2001)…
Victime en 2007 d’un AVC (accident vasculaire cérébral) dont il se remettra, Aurlus Mabélé reprend les routes et tourne en 2009 en Martinique et en Guadeloupe, toujours accompagné de son fameux groupe Loketo.

Quant à Diblo Dibala, il fonde en 1991 sa propre formation, Matchatcha, avec laquelle il tourne. Sa virtuosité, sa dextérité, sa précision et sa rapidité d’exécution à la guitare séduisent plusieurs artistes d’horizons divers avec qui il collabore parallèlement à sa carrière solo : le maître du merengue de la République dominicaine, Juan Luis Guerra (“El costo de la vida”, un titre merengue-soukouss et l’album Fogaraté, le cofondateur de Talking Heads, David Byrne (Ecosse - Grande Bretagne) ou l’artiste tanzanien Remmy Ongala.

Il faudra attendre l’année 2007 pour voir Loketo se reconstituer autour de quatre membres des débuts : Aurlus Mabélé, Diblo Dibala, Mack Macaire et bien sûr Mav Cacherel. Leur CD, Réconciliation, symbole de leurs retrouvailles, de la cicatrisation des blessures et de la refondation de leurs relations, fête les 20 ans du fameux groupe de soukouss congolais. Un an plus tard, ils sortent Acte II - Confirmation, un album “soukouzouk” (fusion de soukouss et de zouk antillais) qu’ils nomment soukouss moderne.

 

par   Nago Seck  12 mars 2007 - © Afrisson