Afrisson

Biographie

Lovemore Majaivana

   Lovemore Tshuma
Artistes Zimbabwe | Naissance : 1954 | Styles :  Mbaqanga - Afro-folk - Afro-pop - World / Musique du monde

Batteur, chanteur baryton, Lovemore "Majaivana" (grand danseur en zulu) est un des artistes ndebele les plus populaires du Zimbabwe. Il a adapté dans une version pop les mélodies inguzu, folk ndebele, a partagé la scène avec Bob Marley lors de la célébration de l’indépendance en 1980 mais aussi avec Dorothy Masuka et Hugh Masekela. En, 2012, cet artiste a reçu un prix de la ZIPA (Zimbabwe International Performers Alliance) pour l’ensemble de sa carrière.

Gospel et rock

Majaivana débute dans la chorale de l’église où son père est pasteur. À 15 ans, il devient batteur dans un groupe local de Bulawayo. Un an plus tard, il monte avec son ami Mtshapi son propre groupe composé de barils vides et joue dans les bars de la ville puis s’offre une véritable batterie. La ville est alors animée par de nombreux groupes de jeunes adolescents comme The Eye of Liberty de Joseph Msonda, Common Five et Live Wire de Jonah Sithole. Entre 1968 et 1970, Lovemore devient bientôt le chanteur du groupe Hi Chords qui se rend populaire en interprétant de la bubblegum music (pop sud-africaine), des reprises de rock (Beatles, Elvis Presley, les Rolling Stones) et des ballades de Tom Jones..

Retour aux sources

A son installation en 1983 à Harare, Lovemore Majaivana monte ensuite son propre groupe , Jobs Combination en compagnie du chanteur aveugle Fanyana Dube. Le groupe qui reprend dans une version pop des titres populaires du folk ndebele appele inquzu sort plusieurs singles et l’album Isitimela qui enregistre de grosses ventes. Mais le succès vient véritablement quand l’artiste ndebele intègre The Zulu Band, une formation de Victoria Falls dans laquelle jouent deux de ses frères. Le groupe sort en 1984 Salanini Zinini , un album adaptant dans une version pop les mélodies inguzu chantées par sa mère et sa grand-mère. Lovemore est devenu très populaire dans le Matabeleland et en particulier dans la région de Bulawayo.

Aujourd’hui installé aux Etats-Unis, Lovemore est devenu un new born chrétien et a abandonné la carrière musicale. Ses plus célèbres titres sont Okwabanye”, “Mama Ngivulele”, “Istimela” , “Ukhozi” et “Salanini Zinini”. Lovemore Majaivana a inspiré toute une génération d’artistes zimbabwéens : Jays Marabini, Solomon Skuza, Sandra Ndebele, Africa Revenge, Willis Watafi, Busi Ncube, Mantongande, Albert Nyathi et surtout Lwazi Tshabangu, ses fils Derrick et Randal Robinson "Rajee" Majaivana et le groupe Royal Destiny.

 

par   Nago Seck  6 novembre 2013 - © Afrisson