Afrisson

Biographie

Lovy Longomba

   Lovy Mokolo Longomba

Originaire du Congo Kinshasa (RDC), l’auteur, compositeur et chanteur Lovy Mokolo Longomba est issu d’une grande famille d’artistes : Vicky Longomba (1932-1988) fut un grand nom de la rumba congolaise, son Awilo Longomba est le créateur du techno-soukouss, ses fils Lovy et Christian sont fondateurs du groupe Longomba’s et sa fille Fili Longomba est chorégraphe - danseuse de Papa Wemba. Installé à Nairobi depuis 1978, Lovy Longomba s’est fait un nom au sein de l’Orchestra Super Mazembe de Mutonkole Longwa Didos, un groupe de musiciens congolais basés au Kenya et devenu très populaire en Afrique de l’Est grâce à leurs rumba et soukouss congolais chantés dans diverses langues (lingala, swahili, nyanja) et à leur danse appelée « mushosho ». Lovy Longomba disparaît 1996 en Tanzanie, suite à un accident de voiture…

Après avoir débuté à l’âge de 18 ans dans l’Orchestre Macchi, Lovy Longomba monte en 1976 son propre groupe Etumba na Ngwaka, avec Dindo Yogo (guitare), Lofanga, Gaby « Yau-Yau » et Mukolo, tous deux chanteurs. En août 1978, il quitte sa ville natale Kinshasa pour rejoindre Les Kinois de Nairobi, au Kenya, mais trois mois plus tard, il quitte l’orchestre pour Boma Liwanza. Au bout de six mois, Lovy Longomba intègre l’Orchestra Super Mazembe de Mutonkole Longwa Didos où on le surnomme « Ya Mama » pour le rôle important accordé aux femmes dans ses chansons. Bientôt, il s’illustre avec des morceaux « Ndeko », « Lovy », « Nanga », « Elena », « Mokano » ou « Yo mabe ».

Les jumeaux Lovy et Christian de Longomba’s

En 1981, Lovy rejoint Shika Shika avec lequel il restera deux ans durant, puis devient un des chanteurs de la formation de Moises Fonta, Mos Mos, avant de fonder son propre groupe, Orchestra Super Lovy, et de signer avec le label AIT. Au bout de quelques mois, il rompt son contrat pour la maison de disques Audio Productions de Félix Jakomo et sort le 45T Fatuma Pt.1 / Mado Zaina Pt.1 sous le nom Bana Likasi afin de contourner d’éventuels problèmes juridiques. Par la suite, il réalise, avec Super Lovy, plusieurs disques produits par le même label (Lovy, Lovy 2, Lovy 3rd), avant de fonder avec Dhago Mayombe Ibeda System, mais n’aura jamais l’occasion d’enregistrer avec ce groupe.
En 1988, Lovy Longomba part rejoindre l’Orchestra Afriso Ngoma à Dar-es-Salaam, en Tanzanie où il décède en 1996, suite à un accident de voiture…

 

par   Nago Seck  17 septembre 2007 - © Afrisson