Afrisson

Biographie

Luis Moraïs


Artistes Cap-Vert | 1935-25/11/2002 | Groupes :  Voz di Cabo Verde | Styles :  Coladeira - Morna

Membre fondateur de Voz di Cabo Verde créé en 1967, son souffle (sax alto et tenor, clarinette, flûte) était espéré par tous les artistes capverdiens.

Le souffle du Cap Vert

Légende vivante du Cap Vert, le clarinettiste, saxophoniste, flûtise, compositeur Luis Morais s’est éteint le 25 novembre 2002 à New Bedford dans le Massachusetts. Il venait de fêter son 66° anniversaire. Et pour lui rendre un dernier hommage, la maison Lusafrica a sorti un album souvenir, Novidade de Mindelo (dist. Harmonia Mundi) enregistré au printemps. Cet enfant de Mindelo qui se forma à la composition et à l’arrangement à Dakar (Sénégal) à partir de 1963 découvrit pourtant la musique à Sao Vicente grâce au célèbre Senhor Reis, ancien élève du Conservatoire de Milan qui forma toute une génération de « ventistes » et créa une des premières écoles de musique du Cap Vert devenue après sa mort « une casa de musica ». En 1967, Luis Morais fonda à Rotterdam Voz di Cabo Verde, la formation pépinière du Cap-Vert (Morgadinho, Frank Cavaquinho, Jean Da Lomba, Djosinha, Chico Serra...) et contribua à populariser et à moderniser la coladeira et la morna. Sous l’influence de la musique cubaine dans laquelle il baigna lors de son séjour dakarois, il transforma en effet la structure rythmique de ce rythme en 6/8, version accélérée de la morna née à Mindelo dans les années 1930.

Voz di Cabo Verde au Club Bonanza àRotterdam en 1968 - de g. àd. : F. Cavaquinho, Morgadinho, Djosinha, C. Serra, T. Ramos, L. Morais

Ami, compositeur, arrangeur et musicien de Cesaria Evora, Luis Morais fut pour beaucoup dans le succès planétaire de la diva et on ne compte plus les albums qu’il a composés et arrangés. Son album totalement instrumental (un combat qu’il mena dans cet archipel de grandes voix et réussit en 1961 grâce à son tube « Boas Festas ») est un vrai régal pour les amateurs de cuivres, de swing et de nostalgie. Jusqu’en 1973, Luis Morais et Voz di Cabo Verde contribueront à électrifier la scène capverdienne avant de disparaître, puis se retrouver.

Six ans après la parution de son album Sentimento de Cabo Verde en 1992, le groupe Voz di Cabo Verde participe à l’hommage rendu par le gouvernement portugais à Cesaria Evora à Lisbonne. En juin 2002, année de parution de son ultime album, il est invité avec Voz di Cabo Verde par le gouvernement capverdien pour deux spectacles à l’Assemblée Nationale de Praia et à Mindelo - le spectacle de Praia, enregistré en « Live », est réalisé par l’Institut Camoes de Lisbonne.

 

par   Nago Seck - Sylvie Clerfeuille  7 mai 2007 - © Afrisson