Afrisson

Biographie

Maât Seigneur Lion


Artistes Gabon | Groupes :  Movaizhaleine | Styles :  Afro-rap - Rap/Hip hop

Passionné de rap et de tout le mouvement hip hop depuis le lycée, Maât Seigneur Lion est un des fondateurs, avec Lord Ékomy Ndong, du collectif Movaizhaleine en 1992 au Gabon

Maât Seigneur Lion se fait remarquer en multipliant les passages et les freestyles sur les ondes des radios locales et panafricaines (Africa n°1, Radio 2, Fréquence 3...) et en remportant des concours de rap et de sound systems à Libreville. En 1994, il crée, avec Lord Ékomy Ndong, le label indépendant Zorbam Produxions. Les deux artistes se démarquent en utilisant des mélodies et des instruments traditionnels (mvet (harpe), « ngombi » ou « bwiti fang » (harpe sacrée fang) ou encore le « mogongo » (arc à bouche). Dès 1998, Movaizhaleine sort son premier single, Nyabinghi, puis l’album Mission à Mbeng (1999) qui connaissent un immense succès au Gabon. En s’inspirant de la culture hip hop et de ses racines gabonaises, Movaizhaleine donne au rap gabonais une vision nouvelle.

En 2001, le collectif produit un deuxième album, Mission Akomplie qui sort du cadre du rap et touche un public plus large. Cet album bénéficie de collaborations d’artistes comme Patrick Nguema Ndong (Africa n°1), Anthony Gussie, Annie Flore Batchiellilys (Kora 2002)...La chanson « Aux choses du pays », réalisée avec cette dernière leur apporte la reconnaissance nationale et deviendra un classique. « Aux choses du pays » raconte les dérives et les paradoxes du Gabon : « pays riche, peuple pauvre ». Une tournée nationale bouclera cette année 2001 et confirmera le succès populaire de Movaizhaleine. En 2003, Maàt Seigneur Lion sort en solo le maxi single Il était une fois...Maât Seigneur Lion et Lord Ékomy Ndong, l’album L’Afrikain, deux réalisations qui atteindront des records de vente au Gabon. Cette année voit la première édition du Show du Pays, le premier concert officiel de Movaizhaleine organisé par leur structure Zorbam Produxions, avec la participation du groupe de rap sénégalais Daara J, devant plus de 8.000 personnes. C’est le début d’une carrière internationale et de nombreux concerts hors du Gabon : Bénin (Hip Hop Kankpe), Sénégal (Hip Hop Awards où Movaizhaleine et Lord Ékomy Ndong sont nominés), Burkina Faso (Ouaga Hip Hop et Bobo Hip Hop), Guinée (Le Rap Aussi), et de nombreux concerts en France (Toulouse, Montpellier, Paris)...

 

par   Nago Seck  8 mai 2007 - © Afrisson