Afrisson

Biographie

Mabulu


Groupes Mozambique | Création : 1999 | Styles :  Marrabenta - Soukouss - Afro-pop - World / Musique du monde

Fondé en 1999 au Mozambique, Mabulu ("recherche d’un dialogue" en shangana du peuple Shangaan), est un groupe composé d’artistes de générations différentes. Mabulu se distingue en 2000 avec la sortie de leur premier album Karimbo, chanté en shangana, en ronga ou xironga et en portugais. Le but de ce projet initié par le producteur Roland Hohberg (né en Allemagne de l’Est mais basé au Mozambique depuis 1990) est de faire se rencontrer les musiques des différentes générations mozambicaines : naviguant entre marrabenta, soukouss, afro-jazz, afro-pop, et même afro-rap, dancehall et afro-reggae.

Composé d’artistes de générations différentes, Mabulu comprenait le doyen Lisboa Matavel, Chiquito, Mr Arssen, António Marcos, Alberto Mutcheca, Dilon Djindji, Moreira Chonguiça et Ernesto Ndzevo. Quant au lead vocal Chonyl, il décède à Maputo en septembre 2007. Il avait 27 ans.

L’album Karimbo, un appel à l’espoir, est enregistré lors des inondations catastrophiques de mars 2000 au Mozambique, avec d’autres artistes du pays, comme Mr Arssen (afro-pop, dancehall), António Marcus et Alberto Mutcheca (tous deux chanteurs), Zoco (lead guitar), Eduardo (basse) et Jorgito (batterie, percussions).
De Lisboa Matavel, le doyen et garant du marrabenta, alors âgé de 62 ans, à Chiquito, le rappeur âgé de 22 ans, tous les membres ont été touchés par les milliers de victimes des inondations. Ils décident alors de se mobiliser pour leur venir en aide.

Un an après le succès de l’album Karimbo, le groupe multi-générationnel Mabulu revient avec un deuxième opus Soul Marrabenta, avec des chansons parlant des privations et des craintes des Mozambicains, du fléau que représente le sida, mais aussi d’espoir et de joie de vivre.
Les doyens du marrabenta (musique de contestation politique et style fédérateur), Lisboa Matavel et Dilon Djindji, s’unissent aux jeunes, dont Chiquito du groupe afro-rap Mad Level, pour créer un merveilleux album intégrant soukouss, afro-jazz et afro-pop.

 

par   Nago Seck  5 mai 2009 - © Afrisson