Afrisson

Biographie

Manuel d’Oliveira


Artistes Angola | Naissance : 1915 | Groupes :  San Salvador | Styles :  Rumba congolaise

Fondateur du groupe San Salvador, Emmanuel Mayungu d’Oliveira dit « Manuel d’Oliveira » est un des pionniers de la rumba congolaise , imposant dans ce style le rythme San Salvador. Il a composé plusieurs titres considérés aujourd’hui comme des classiques de la rumba congolaise : « Maria Tcheba » chantée en pidgin et reprise plus tard par Sam Mangwana, Elongui ya chérie reprise par l’OK Jazzde Franco dans les années 1970 et « Chérie Bondowe ».

Né en 1915 à Mbenza Congo, Manuel de Oliveira Mayunga naît dans une famille de musiciens traditionnels. D’abord menuisier, il s’initie à la guitare auprès d’un professeur belge de Matadi puis perfectionne sa technique auprès de musiciens ouest africains, les kru men ou Coastmen célèbres pour leur technique de guitare. Sa carrière débute dans les années 1940 et se développe au sein de la maison Ngoma à partir de 1948. En compagnie de son compatriote Jorge Eduardo, il fonde à cette période le groupe « San Salvador » en référence à la ville du Nord de l’Angola. Influencé par les chanteurs français Tino Rossi et Luis Mariano, il évolue dans le milieu des musiciens congolais et compose des chansons sentimentales dont les plus célèbres sont « Maria Tcheba » chantée en pidgin et reprise plus tard par Sam Mangwana, « Elongui ya chérie » reprise par l’OK Jazz dans les années 1970 et « Chérie Mondowe » devenu un classique de la musique congolaise. Installé à Léopoldville, cet artiste est considéré comme une de grandes figures de la rumba congo-zaïroise.

Sa carrière débute en 1939 et se développe au sein de la maison Ngoma à partir de 1948. En compagnie de ses cousins Jorge Eduardo, guitare et chant), Henrique Freitas (guitare) et Edouard Bila (maracas),il fonde le groupe San Salvador, un quatuor de guitaristes et le chanteurs en référence à la ville du Nord de l’Angola et impose au sein de la rumba congolaise le rythme San Salvador.

Influencé par les chanteurs français Tino Rossi et Luis Mariano, il évolue dans le milieu des musiciens congolais et compose des chansons sentimentales dont les plus célèbres sont « Maria Tcheba » chantée en pidgin et reprise plus tard par Sam Mangwana, « Elongui ya chérie » reprise par l’OK Jazz dans les années 1970 et « Chérie Mondowe » devenu un classique de la musique congolaise. Installé à Léopoldville, cet artiste est considéré comme une de grandes figures de la rumba congo-zaïroise. Manuel D’Oliveira s’est également distingué aux éditions Ngoma à travers le trio BOW (Bukasa, D’Oliveira, et Wendo) et en compagnie de Freitas et Edouard.

Nombre de musiciens ont plagié son oeuvre comme Sam Mangwana, Freddy Mayaula Mayoni, Madilu, Kester Emeneya et Zaiko Langa Langa.

 

par   Sylvie Clerfeuille  26 février 2011 - © Afrisson

Bibliographie