Afrisson

Biographie

Michael Kiwanuka


Vainqueur du prestigieux "Sound of BBC 2012", Michael Kiwanuka, né le 3 mai 1987 à Londres (Angleterre), se fait une place remarquée dans l’univers de la soul music avec son premier album Home Again. Cet artiste d’origine ougandaise est parfois comparé à Otis Redding, Bill Withers ou Curtis Mayfield.

Une enfance londonienne

Auteur-compositeur, guitariste, bassiste, claviériste et interprète aux inflexions gospel, soul, blues, jazz et folk, Michael Kiwanuka est d’origine ougandaise : ses parents ont fui le régime d’Imin Amin Dada et se sont réfugiés à Muswell Hill, au nord de Londres (Grande Bretagne), où il a grandi. Sensible à la musique dès son plus jeune âge, il écoute le rock de Nirvana et de Radiohead, joue dans des groupes de reprises, puis fréquente la Royal Academy of Music et Westminster University. C’est la découverte du classique d’Otis Redding "(Sittin’ On) The Dock of the Bay" qui l’oriente vers le répertoire des années 1950/1970.
D’abord guitariste, Michael Kiwanuka accompagne les rappeurs Chipmunk, Wretch 32 & Bashy, avant de se lancer dans une carrière solo, avec une nouvelle orientation musicale et de donner son premier concert à Oxford.

"Tell Me A Tale / Isle Of Wright Sessions" : la révélation

Remarqué par Paul Butler, producteur, multi-instrumentiste et ingénieur du son (Communion Records), Michael Kiwanuka sort en 2011, sur supports EP, LP et maxi 45, "Tell Me A Tale / Isle Of Wright Sessions", "Tell Me A Tale (Isle Of Wright Sessions") et "I’m Getting Ready", des disques 3 titres aux couleurs soul/blues/folk. C’est la révélation. La chanson "Worry Walks Beside Me" devient un méga hit avec plus de 700.000 vues sur youtube. Ce premier succès lui offre la possibilité d’assurer les premières parties de la tournée 2011 de la chanteuse anglaise Adèle.
Quant à "Tell Me A Tale", très bluesy, il connaît un réel engouement avec plus de 400.000 vues sur youtube, tandis "I’m Getting Ready" engrange plus de 370.000 vues.

En janvier 2012, Michael Kiwanuka est vainqueur du "Sound of BBC 2012" qui récompense la révélation musicale de l’année en Grande Bretagne.

Home Again

2012 voit la sortie de son premier CD chez Universal, Home Again, devenu un méga hit sur les plateformes de téléchargement, avec plus de 7.000.000 vues sur youtube. Ses accents à la Marvin Gaye et ses ballades entre folk, soul et blues, le placent parmi les meilleurs interprètes du genre et lui valent une reconnaissance internationale.

Autres réalisations

Michael Kiwanuka, influencé, entre autres, par Otis Redding, Bill Withers, Curtis Mayfield, Bob Dylan, Marvin Gaye, Neil Young ou Jimi Hendrix, a enregistré plusieurs autres disques devenus tous des hits : "iTunes Festival : London 2011" (EP – 2011), "Home Again / Dutch Live" (EP – 2012), "Bones" (single - 2012), "Tell Me A Tale / I’m Getting Ready" (EP – 2012), "I’ll Get Along" (single - 2012), "BETA Sessions Copenhagen" (EP – 2013) ou encore "You’ve Got Nothing To Lose" (single - 2014).

Love & Hate

Deux ans après "You’ve Got Nothing To Lose", paru sur le label américain Third Man Records, l’artiste anglais d’origine ougandaise, Michael Kiwanuka, revient sur le devant de la scène avec Love & Hate. L’intitulé de l’opus est une inspiration de la chanson "Luv’n’ Haight" du 45T Family Affair / Luv’n’ Haight sorti en 1971 par Sly & Family Stone. Enregistré à Los Angelès, aux Etats-Unis, cet album aux parfums soul/blues/folk laisse entendre des chansons restituant les sons des classiques des années 1906/1970.

En peu plus de deux mois, "Love & Hate" connait un immense succès sur les plateformes de téléchargement : la chanson "Black Man in a White World" devient un méga hit international avec plus de 1.100.000 vues sur youtube.

Quant à l’intitulé de l’album, "Love & Hate", il engrange plus de 950.000 vues sur youtube.

Reconnu par ses paires, les médias et le public, Michael Kiwanuka a investit de nombreuses scènes du monde : Europe (Grande Bretagne, Irlande, Ecosse, France, Allemagne, Belgique, Danemark, Norvège, Suède, Hollande, Suisse, Italie, Espagne…), Afrique (Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Tchad…), Amérique du Nord Philadelphia, Washington, Boston, New York, Toronto, Chicago, Minneapolis, Vancouver, Seattle, San Francisco, Los Angeles), Océanie (Australie)…

 

par   Nago Seck - Sylvie Clerfeuille  21 avril 2011 - © Afrisson