Afrisson

Mory Kanté : la passion des femmes et des big bands


Articles -  Edito - par   Sylvie Clerfeuille  - mai 2012

Avec la sortie de La Guinéenne, et après huit années de silence, Mory Kanté revient en force avec une musique explosive et affirme sa passion des femmes.

Enregistré à la Villa Nongho, le complexe musical qu’il a monté depuis 1993 dans la banlieue de Conakry, avec de grandes difficultés, son nouvel album, La Guinéenne, fait entendre un big band, pas moins de 27 musiciens, dont une floraison de cuivres norvégiens à la chaleur explosive . Cet album laisse entendre également une instrumentation mandingue (ngoni, balafon, kora) et peule (flûte peule), belle combinaison de couleurs funk, caribéenne, reggae et africaine.

Cet hommage aux femmes, leur implication dans les développement comme dans l’éducation des enfants, parle aussi de la jeunesse et rend hommage aux Maliens, une main tendue vers le grand rival mandingue.

 

par   Sylvie Clerfeuille - mai 2012 - © Afrisson