Afrisson

Biographie

Mounira Mitchala

   Mounira Khalil
Artistes Tchad | Naissance : 1980 | Styles :  Afro-folk Site internet

Chanteuse, auteur, interprète, compositrice et actrice tchadienne, Mounira Khalil alias Mounira Mitchala est surnommée « la panthère douce » . Née en 1979, elle s’est imposée sur la scène nationale et internationale grâce au titre « Talou Lena » qui mêle musiques traditionnelles tchadiennes et afro-folk. Ses textes forts dénoncent e mariage forcé, fait une campagne contre l’avancé du désert, le génocide du Darfour, la guerre civile qui ravage le Tchad, la discrimination faite à l’encontre des malades du SIDA, l’excision. Mounira a fait plusieurs apparitions scéniques remarquées aux côtés de Tiken Jah Fakoly, Ismaël Lô. En 2007, elle a remporté le prix Découvertes RFI.

Mounira compose sa musique à l’oreille, puise dans la tradition des quelques 200 ethnies de son pays et revisite dans une approche contemporaine ce patrimoine varié. Finement accompagnée par deux guitaristes et des percussions africaines (Gara’a, Garaya, Djembé, Moder), le jeune auteure-compositrice s’est imposée par sa voix chaude et cristalline et ses textes en arabe et en bidya.

En qualité de comédienne, elle a participé à plusieurs films tchadiens : Daratt (de Issa Serge Coelo) et Abouna de Mahamat Saleh Haroun.

 

par   Sylvie Clerfeuille  3 avril 2009 - © Afrisson

News

Mounira Mitchala
 
Les Lauréats des Kora Awards 2012

Pour cette édition des Kora Awards 2012, on peut souligner l’émergence du Burundi, pays longtemps marginalisé sur le plan musical, avec deux prix, un pour Kidum, « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de L’Est » et l’autre pour Seraphim Song’s, « meilleur groupe de musique religieuse ». Deux pays dominent cette année la manifestation : la Côte d’Ivoire avec Dj Arafat élu « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de l’Ouest » et « Meilleur Artiste d’Afrique », et Magic System , « meilleur groupe d’Afrique » et le Benin qui récolte trois prix, « Meilleur Groupe Traditionnel d’Afrique » pour Les Frères Guedehoungue, « Meilleur Artiste Masculin de Musique Religieuse » pour Yvan et « Meilleur Espoir Féminin du continent Africain » pour Sessimé. Certains pays habituellement peu présents dans les compétitions internationales font une percée remarquée : l’Ouganda, la Namibie et le Gabon. Il faut en conclusion déplorer l’absence totale des pays de la Corne de l’Afrique (Ethiopie, Soudan, Somalie, Djibouti) et surtout du Mali, pays pourtant riche en musiciens développant une carrière internationale.