Afrisson

Biographie

Ndèye Marie Ndiaye Gawlo


Né en 1962 au Sénégal, Ndèye Marie Ndiaye Gawlo est une grande diva de la musique traditionnelle et la musique lyrique des Wolofs. Son style acoustique tiré du mbalax "roots" et donné notamment par les tambours sabars, le tama (talking drum) et le xalam (luth sénégalais)… Ndèye Marie Ndiaye Gawlo décède le jeudi 31 mars 2011, des suites d’une subite et courte maladie, chez sa sœur aînée Ndiengue Ndiaye, à HLM.5, un quartier de Dakar. Elle avait 49 ans.

Sa maîtrise de l’art des griots

Issue d’une famille de guewels (griots), Ndèye Marie Ndiaye Gawlo baigne naturellement dans la musique depuis sa tendre enfance, et commence à chanter à l’adolescence dans les "laambaas" (cérémonies annonçant la virginité de l’épouse au lendemain matin de la nuit de noce), les "Laawans" (expression orale spécifique des griots), les multiples événements (mariages, baptêmes…), puis dans les arènes lors des combats de lutte, le sport national sénégalais. C’est lors de ces diverses cérémonies que le grand public découvre la richesse des inflexions de sa voix aux multiples intonations et sa maîtrise de l’art des guewels : connaissance des textes us et coutumes séculaires, de l’histoire ancestrale des royautés, des bienfaisants et des héros du Sénégal.

Collaborations

Comme tout bon griots, Ndèye Marie Ndiaye Gawlo commence professionnellement sa carrière par la musique traditionnelle et la musique lyrique, avant de poser sa voix sur les musiques de fusion de divers artistes du pays, comme Thione Seck, Fatou Géweul, Viviane Chidid (Viviane Ndour), Coumba Gawlo Seck, Salam Diallo, Wally Ballago Seck

Ndèye Marie Ndiaye Gawlo a aussi collaboré comme choriste avec Youssou Ndour & Super Etoile de Dakar qu’elle a accompagné à travers ses tournées partout à travers le monde, dont Bercy. La prestation vocale de la "Gawlo" lors d’une étape à Londres a tellement marqué le public que les journalistes anglais en étaient venus à demander au lead vocal du Super Etoile qui était cette chanteuse ? On la retrouve aux chœurs sur l’album "Rokku mi rokka (Give and Take)" (2007) de Youssou Ndour qui produira son album "Beeta Felaa".

Carrière solo

Parallèlement à ses prestations comme choriste, Ndèye Marie Ndiaye Gawlo commence à développer sa carrière solo, en lançant dans les années 1990 son clip "Téranga" ("l’hospitalité" en wolof). L’année 2007 la voit sortir "Alal" ("la fortune" en wolof), une parlant des méfaits de l’argent et qui connaît un immense succès au Sénégal. En 2011, elle sort "Woyy bi yay borom !" ("cette chanson t’appartient", "cette chanson est à toi" en wolof), un morceau dedié à sa bienfaitrice Coumba Cissé, et bien accueilli par les mélomanes.

Beeta Felaa

"Beeta Felaa", son album de 6 titres, est enregistré et mixé par Ndiaga Ndour, dans le studio Xippi de Youssou Ndour qui en est le producteur pour son label Jololi. Pour cette réalisation, elle est entourée de talentueux musiciens, comme Tapha Faye (arrangements, claviers), Paris Diouf (guitare solo, Badou Diémé (basse), Jules Diop (batterie), Papa Ndiaye (percussions), Dara Guissé (xalam), Habib Mbengue et Ousmane Ndiaye (percussions additionnelles)…

La voix de la Gawlo s’est éteinte

Ndèye Marie Ndiaye Gawlo décède le jeudi 31 mars 2011, des suites d’une subite et courte maladie, chez sa sœur aînée Ndiengue Ndiaye, à HLM.5, un quartier de Dakar. Elle avait 49 ans.
"C’est mercredi qu’elle a été malade. Je l’ai emmenée à l’hôpital et elle m’a demandé de la ramener chez notre grande-sœur à HLM.5. Ce que j’ai fait. C’est dans mes bras qu’elle a rendu l’âme, au moment de la prière de l’aube", précise Yaye Diabaye Ndiaye, une autre grande-sœur.

Le monde artistique sénégalais s’est mobilisé pour l’accompagner à sa dernière demeure : Doudou Ndiaye Mbengue, Fatou Géweul, Youssou Ndour, Mbaye Dièye Faye et Jimi Mbaye du Super Etoile de Dakar, Alioune Mbaye Nder, Abou Thiouballo, Doudou Ndiaye Rose, Ndèye Ndikou Thioune, Soda Mama Fall, Viviane Chidid (Viviane Ndour)…

 

par   Nago Seck  18 juin 2007 - © Afrisson