Afrisson

Ngoma

Maisons de disques Congo Kinshasa - RDC | Création : 1948

Les Disques Ngoma, devenus plus tard Les Editions Ngoma, sont un label de la Firme Jéronimidis fondée par Nicolas Jéronimidis, un homme d’affaires d’origine grecque, né en 1903. A sa mort en 1951 à Kinshasa où il est enterré selon ses voeux, son petit frère Alexandre prend le relais et fonde une usine de pressage en France.
Ngoma sera le premier à enregistrer de futures figures emblématiques de la rumba congolaise comme les membres du trio BOW (Léon Bukasa, Manuel d’Oliveira, Wendo Kolosoy)…et de la musique africaine tel que Manu Dibango.
Jusqu’au départ du Congo d’Alexandre Jéronimidis pour la France, Ngoma aura enregistré plus de 4.500 chansons.

Au Congo Belge (actuel République Démocratique du Congo), les premiers labels qui possédaient leurs propres studios d’enregistrements font leur apparition dès la fin des années 1940. Olympia de M. Patou (1939), Ngoma de Nicolas Jéronimidis (1948), Opika (ex Kina) de Moussa Benathar et Loningisa des frères Papadimitriou (1950), Cefa de Bill Alexandre (1953), Esengo de Dino Antonopoulos (1956).
Plusieurs autres labels verront le jour dans les années 1950 : Bina Congo, La Voix de son maître, V.S.M, Radio Congolia, Philips, Ndombe, Ecodis ou encore Gallotone créé à Elisabethville au Katanga par Hugh Tracy en 1956.

Dirigées pour la plupart par des commerçants grecs soucieux d’utiliser la musique comme moyen de promotion de leur commerce de gros et de détail, certaines maisons de disques tissèrent leurs réseaux dans toute l’Afrique, favorisées par la prospérité économique congolaise des années 1950 qui rend accessible électrophones et disques.

 

par   Nago Seck  15 juin 2008 - © Afrisson