Afrisson

Nothing’s in vain (Coono du réér)

Disques - CD  |   Sénégal  |  Habib Faye - Jimi Mbaye - MBaye Dièye Faye - Régis Gizavo - Youssou Ndour  | Parution : 2002  | Label :  Warner

Titres :
1. Tan bi
2. So many men
3. Moor Ndaje
4. Li ma weesu
5. The joker
6. Genné
7. La femme est l’avenir de l’homme
8. Mbëggéél noonu la
9. Il n’y a pas d’amour heureux
10. Sagal ko
11. C’est l’amour
12. Doole
13. Yaru
14. Africa, dream again

Enregistré, mixé et masterisé entre Dakar (Studio Xippi), Paris (Studio Mega, Studio Twin) et New York (Sterling Sound, Studio B5 Atomic), Nothing’s in vain (Coono du réér) (le travail paie toujours) de Youssou Ndour réunit, outre ses musiciens, plusieurs invités de talents comme Pascal Obispo, Manu Katché, Jean-Philippe Rykiel, Sam Stoner, Matthew Vaughan, Régis Gizavo, Doudou Ndiaye Rose…« You » y adapte « Il n’y a pas d’amour heureux », un texte de Louis Aragon mis en musique par Georges Brassens.

Dans cet album qu’il a voulu acoustique, Youssou Ndour laisse entendre des instruments traditionnels comme la kora (harpe lyre mandingue à 21 cordes), le xalam (luth wolof sénégalais de 3 à 5 cordes), le riti (violon peul sénégalais à 1 corde), le balafon (xylophone africain en bois) et bien sûr les sabars wolofs (percussions) et le tama des Laobés (tambour parlant ou talking drum des bûcherons sénégalais).

Objet d’un single, « So many men » (tant de monde) est chanté en duo avec Pascal Obispo qui en est le réalisateur. On y retrouve le parolier français Lionel Florence et le guitariste anglais Sam Stoner. « Genné » est une chanson pour les sans-abri tandis que « Li ma weesu » (comme dans un miroir), une réflexion sur le temps qui passe, est réalisé avec ses amis de longue date, Habib Faye, Kabou Guèye et Max Calo.
Youssou Ndour y parle aussi d’amour (« Mbëggéél noonu la » (l’amour en est ainsi) ou « C’est l’amour ») et de respect (« Yaru »).

Fiche :
Tan bi (Youssou Ndour/Kabou Guèye/Habib Faye) : Youssou Ndour (voix) ; Habib Faye (guitare) ; Edouard Manga (kora) ; Thiama Sy (xalam) ; Mbaye Ndiaye (riti) ; Al-Seyni Camara (balafon) ; Jean-Philippe Rykiel (claviers) ; Mbaye Dièye Faye /Jaco Largent (percussions sabars) ;

So many men (Youssou Ndour/ Pascal Obispo/Lionel Florence/Sam Stoner) : Youssou Ndour/ Pascal Obispo (voix en duo) ; Pascal Obispo/Pierre Jaconelli/Benjamin Raffaëlli (guitares) ; Laurent Verneret (basse) ; Manu Katché (batterie) ; Matthew Vaughan (programmation)

Moor Ndaje (Youssou Ndour/Kabou Guèye/Habib Faye) : Youssou Ndour (voix) ; Habib Faye (guitare, basse) ; Edouard Manga (kora) ; Thiama Sy (xalam) ; Al-Seyni Camara (balafon) ; Jean-Philippe Rykiel (claviers) ; Babacar « Mbaye Dièye » Faye (percussions sabars) ; Alain Bergé (batterie) ; Assane Thiam (tama) ; Ngoundo Cissokho/Sokhna Cissokho/Mbantan Cissokho/Mamy Kouyaté (chœurs)

Li ma weesu (Youssou Ndour/Kabou Guèye/Habib Faye/Max Calo) : Youssou Ndour (voix) ; Habib Faye (guitare, basse) ; Edouard Manga (kora) ; Barou Sall (xalam) ; Al-Seyni Camara (balafon) ; Jean-Philippe Rykiel (claviers) ; Babacar « Mbaye Dièye » Faye/Jaco Largent (percussions sabars) ; Alain Bergé (batterie) ; Assane Thiam (tama) ; Ngoundo Cissokho/Sokhna Cissokho/Mbantan Cissokho/Mamy Kouyaté (chœurs) ; Max Calo (programmation, claviers)

The joker (Youssou Ndour/ Pascal Obispo) : Youssou Ndour (voix) ; Pierre Jaconelli/Benjamin Raffaëlli (guitares) ; Laurent Verneret (basse) ; Manu Katché (batterie) ; Christophe Voisin (programmation)

Genné (Youssou Ndour/Kabou Guèye/Habib Faye) : Youssou Ndour (voix) ; Mbaye Ndiaye (riti) ; Habib Faye (guitare, basse) ; Baboulaye Cissokho (kora) ; Barou Sall (xalam) ; Jean-Philippe Rykiel (claviers) ; Babacar « Mbaye Dièye » Faye (percussions sabars) ; Alain Bergé (batterie) ; Assane Thiam (tama) ; Crescendo (chœurs)

La femme est l’avenir de l’homme (Youssou Ndour/Kabou Guèye/Habib Faye/Lionel Florence) : Youssou Ndour (voix) ; Habib Faye (guitare, basse) ; Edouard Manga (kora) ; Barou Sall (xalam) ; Al-Seyni Camara (balafon) ; Jean-Philippe Rykiel (claviers) ; Babacar « Mbaye Dièye » Faye/Jaco Largent (percussions sabars) ; Alain Bergé (batterie) ; Assane Thiam (tama) ; Ngoundo Cissokho/Sokhna Cissokho/Mbantan Cissokho/Mamy Kouyaté (chœurs) ; Hélène Faussart/Célia Faussart (Les Nubians – chœurs)

Mbëggéél noonu la (Youssou Ndour/Kabou Guèye/Habib Faye) : Youssou Ndour (voix) ; Jimi Mbaye/Pape Oumar Ngom (guitares) ; Habib Faye (guitare, basse, claviers) ; Ibrahima Cissé (claviers) ; Babacar « Mbaye Dièye » Faye/El Hadji Omar Faye (percussions sabars) ; Youssoupha Camara (batterie) ; Assane Thiam (tama) ; Viviane Chidid Ndour (chœurs)

Il n’y a pas d’amour heureux (paroles de Louis Aragon/musique de Georges Brassens) : Youssou Ndour (voix) ; Régis Gizavo (accordéon) ; Doudou Ndiaye Rose et sa troupe (percussions sabars) ; Jean-Philippe Rykiel (claviers) ; Habib Faye (guitare, claviers)

Sagal ko (Youssou Ndour/Kabou Guèye/Habib Faye) : Youssou Ndour (voix) ; Jimi Mbaye/Pape Oumar Ngom (guitares) ; Habib Faye (guitare, basse, claviers) ; Ibrahima Cissé (claviers) ; Babacar « Mbaye Dièye » Faye/Jaco Largent (percussions sabars) ; Youssoupha Camara (batterie) ; Assane Thiam (tama) ; Viviane Chidid Ndour (chœurs)

C’est l’amour (Youssou Ndour/Habib Faye/Max Calo) : Youssou Ndour (voix) ; Habib Faye (guitare, basse, claviers) ; Edouard Manga (kora) ; Barou Sall (xalam) ; Al-Seyni Camara (balafon) ; Babacar « Mbaye Dièye » Faye/Jaco Largent (percussions sabars) ; Alain Bergé (batterie) ; Assane Thiam (tama) ; Viviane Chidid Ndour (chœurs) ; Max Calo (programmation, claviers)

Doole (Youssou Ndour/Kabou Guèye/Habib Faye/Pape Dieng) : Youssou Ndour (voix) ; Jimi Mbaye/Pape Oumar Ngom (guitares) ; Habib Faye (guitare, basse) ; Ibrahima Cissé (claviers) ; Babacar « Mbaye Dièye » Faye/El Hadji Omar Faye (percussions sabars) ; Abdoulaye Lo (batterie) ; Assane Thiam (tama)

Yaru (Youssou Ndour/Kabou Guèye/Habib Faye) : Youssou Ndour (voix) ; Jimi Mbaye/Pape Oumar Ngom (guitares) ; Habib Faye (guitare, basse) ; Ibrahima Cissé (claviers) ; Babacar « Mbaye Dièye » Faye/Jaco Largent (percussions sabars) ; Abdoulaye Lo (batterie) ; Assane Thiam (tama) ; Ndèye Marie Ndiaye/Ndikou Thioune/Ndèye Fatou Ndiaye/Lat Ndiaye/Ouzin Ndiaye (chœurs)

Africa, dream again (Youssou Ndour/ Pascal Obispo) : Youssou Ndour (voix) ; Pierre Jaconelli (guitares) ; Laurent Verneret (basse) ; Christophe Voisin (programmation)

Réalisation : Youssou Ndour/Habib Faye
Pour Nonesuch : Karina Beznicki (directrice de la production) ; Gregg Schaufeld (coordinateur éditorial)
Producteurs exécutifs : David Bither/Thomas Rome/Michelle Lahana

 

par   Nago Seck  13 mars 2007 - © Afrisson