Afrisson

Biographie

Nteko

   Princia Maboungou
Artistes Congo Brazza | Naissance : 1982 | Styles :  A capella - Afro-folk

Né en 1982 à Brazzaville, au Congo, dans une famille chrétienne, l’auteure-compositrice et chanteuse Princia Maboungou aka Nteko ("source" en langue Kongo) développe un style afro-folk) ou a cappella, influencé par les rythmes traditionnels congolais. Ses textes, chantés d’une voix à la fois fine, riche et haut perchée, en kikongo, en lingala et en français, et empreints de la tradition Kongo, s’inspirent avec sagesse des adages des Anciens. Nteko s’illustre en interprétant des titres comme "Sunga Ngai" d’Aimé Nkanu, "Je viens à toi" d’Etileine Kinga, ou "Congo" de Jacques Loubélo, une figure majeure de la scène congolaise dont des œuvres ont été reprises par des artistes, dont Miriam Makeba et le groupe Lang’i. La sortie en 2011, de son premier EP 4 titres éponyme, comprenant "Boukaka", "Nteko", "Mbongui" et "Mama", lui offre une audience nationale, et lui ouvre les portes du concours Prix Découvertes RFI 2013 dont elle sera finaliste.

Nteko commence à chanter à l’âge de 13 ans comme soliste au sein de la chorale Saint Pie X de la cité OMS à Brazzaville.

Telle une source qui nait au sein d’une colline, se faufilant entre les roches, Nteko est une musique pure, pleine de sens et de vie. Elle porte en elle une culture, une société, une tradition. Émouvante et envoûtante, Nteko est la découverte d’une nouvelle voix féminine congolaise.
Toute en finesse, elle écrit et compose ses chansons. Son talent inné, son charisme troublant, son apparence fragile font d’elle une perle rare de la chanson congolaise.

Accompagnée de deux guitares acoustiques et de percussions créatives, son style rappelle les musiques cap-verdiennes, à la différence que ses ancrages se font dans la tradition Kongo.
Musicalement parlant, Nteko est la rencontre de cette jeune chanteuse à la voix fragile et forte, aux textes purs et aux mélodies accrocheuses avec Claude Koulou, un guitariste de talent.
La rencontre s’est faite par Aimé Nkembo Mbioka, un grand frère de Nteko qui croyait en elle (un visionnaire !).
Claude Koulou sort de riches expériences musicales tel que le fameux groupe Lang’i et la chanteuse Oupta. Mais c’est dans cette rencontre qu’il se révèle véritablement et fait chanter ses guitares en duo avec la voix de Nteko.

Les textes de Nteko sont chantés en majorité en Kikongo, en lingala et plus aussi en français. Ils sont emprunts de la tradition Kongo usant avec sagesse les adages des Anciens.
Tout en parlant de sa vie, elle traite des sujets de la société congolaise avec beaucoup de pudeur et d’humilité.

En 2014, Nteko, accompagnée de deux guitares acoustiques et percussions créatives sort Cri (un cri de joie, un cri d’amour), son premier album réalisé grâce à la tontine musicale lancée il y a deux ans par son manager Keben (ex membre fondateur et chanteur du groupe congolais Lang’i). Cette tontine regroupant une trentaine de producteurs, est une sorte de production participative appelée "Likelemba Zik", et permet de financer les productions musicales des divers membres.
Ce nouvel opus comprend des titres de son premier EP 4 titres, comme "Nteko", "Mama", dédié à sa mère, et "Boukaka", en hommage à feu son compatriote Franklin Boukaka (1940-1972). Cet artiste aux textes très engagés, et incarnant le refus de toute domination coloniale, fut assassiné en 1972. Sa fameuse chanson “Pont sur le Congo” prônait la réunification des deux Congo...

* Source : www.nteko-online.com

 

par   Nago Seck  15 novembre 2011 - © Afrisson