Afrisson

Présentation

Le Nyatiti - Le Litungu

Le nyatiti appelé aussi litungu , makhana, et porte également d’autres noms est une harpe des Grands Lacs que l’on retrouve sous divers noms dans l’est de l’Ouganda, l’Ouest du Kenya et le Nord de la Tanzanie. Sous le nom nyatiti, cette harpe appartient à l’ethnie luo du Kenya, possède 6 cordes et le nom nyatiti est un nom féminin, le préfixe « nya » signifiant « la fille de ». Le nyatiti a une forte connotation spirituelle. Il est joué principalement pour accompagner les chants de prières ou pour aider un musicien à évoquer les questions qui touchent la vie sociale. Le litungu est une lyre à 7 cordes du peuple luhya du Kenya. Elle est jouée dans les musiques traditionnelles des peuples luhya, bkusu (sous groupe du peuple luhya), les Kuria et les Kisii. Le litungu a été adapté à des styles contemporains comme l’omutibo , popularisé dans les années 1940 par Atori Susu et son « Bunyore Band » et appelé aussi omurinyo.

Le texte ci-dessus est sous licence libre (CC-BY-SA)

Le nyatiti a une forte connotation spirituelle. Il est joué principalement pour accompagner les chants de prières ou pour aider un musicien à évoquer les questions qui touchent la vie sociale. Il peut être utilisé pour les réjouissances, accompagnant des chants très humoristiques. Les rythmes traditionnels interprétés avec le nyatiti sont étroitement liés au langage. Le nyatiti sert surtout aux chants de louanges. Mais il a été repris par des musiciens contemporains comme Ayub Ogada,

les différents noms de l’instrument

Le litungu est une lyre à 7 cordes du peuple luhya du Kenya. Elle est jouée dans les musiques traditionnelles des peuples luhya, bkusu (sous groupe du peuple luhya), les Kuria et les Kisii. Le litungu a été adapté à des styles contemporains comme l’omutibo , popularisé dans les années 1940 par Atori Susu et son « Bunyore Band » et appelé aussi omurinyo. Originellement utilisé dans les chants et rythmes de louanges ou de funérailles joués dans les matangas (réunions de vieillards), l’omutibo est devenue une musique de danse chantée souvent en swahili et les guitares ont remplacé le litungu et la siiriri (violon à 2 cordes). La technique de jeu du litungu se retrouve dans les années 1990 dans un style lancé par Henry Makobi, le Sutuki, fusion de divers rythmes kenyans et de rumba congolaise.

Sources :

http://www.kaypacha.com.ar/en/instr...
http://www.afrisson.com/ecrire/?exe...

Adaptations des techniques du litungu dans :

L’omutibo :

Le Sutuki :

 

par   Sylvie Clerfeuille  12 mai 2007 - © Afrisson