Afrisson

Biographie

Nzongo Soul

   Faustin Nzongo
Artistes Congo Brazza | 1955-2017 | Styles :  Afro-fusion - Afro-pop - Rumba congolaise

De son vrai nom Nzongo Fausrtin aka Nzongo Soul, cet auteur-compositeur, interprète s’inspire du rythme "walla". Il s’est fait un nom au niveau international par son duo avec Bernard Lavilliers dans le titre "Noir et Blanc". Nzongo Soul sera retrouvé mort le mercredi 10 janvier 2017 au soir dans son domicile du 19ème arrondissement de Paris.

Djilamuley

Nzongo Faustin assure très tôt le lead vocal dans les mouvements de jeunes pionniers puis dans les chorales scolaires. A quatorze ans, il forme le groupe "Les Intimes", et en 1974, crée l’orchestre "Djilamuley" (la route est longue). Alors que tout le pays danse la rumba, N’Zongo Soul (surnom lié à son amour pour la soul music), il préfère la variété alternant rock, jazz, blues, valse musette et soul. La sortie de son 45 tours "Bolingo Somo " (l’amour est étrange), le propulse bientôt au rang de vedette régionale. Il fonde alors un groupe professionnel "Walla players" et lance un style musical original, fusion de walla (rythme du peuple Kongo), rumba congolaise, soul, rock et funk.

Les risques du métier

Son premier 45 tours européen (1979) "Walla, c’est ma musique" et son album " Mvanéno Nlélé " lui ouvre les portes du Zaïre où il réalise une tournée. Mais c’est son titre "Wa sémo" (l’envoyé des ancêtres) produit sous son propre label qui lui vaut une notoriété au parfum de scandale. Il y décrit un mari jaloux qui victime de fausses rumeurs a tenté de l’assassiner le plongeant dans un coma sévère. Couronné par le Prix Découvertes RFI en 1984, il rencontre l’année suivante à Brazzaville Bernard Lavilliers qui s’enthousiasme pour son style original aux couleurs rock. C’est le début d’une amitié qui aboutit en 1986 à la participation de Nzongo Soul à l’album et au clip "Voleur de feu". Le léki (le petit frère) y donne la réplique en lingala sur le titre "Noir et blanc". son album suivant "Mamé" produit par le rocker français, une version personnelle de "Noir et blanc" servie par sa belle voix au timbre clair et cristallin où Lavilliers reprend le refrain sera un grand succès.

En 1990, il enregistre "Walla music" un album dédié à l’ONG "Mémoire du temps" puis signe un disque de contes "Mémoire du Monde" en compagnie de plusieurs comédiens (Pierre Arditi, Carole Bouquet, Catherine Deneuve, Annie Duperey). Le 15 mai 1991, il est sollicité pour animer la soirée musicale de la journée africaine sur A2. Plus tard, Nzongo Soul s’oriente vers la "musicosophie", un projet alliant musique et philosophie, monte un nouveau groupe et collabore avec divers artistes dont Dana.

 

par   Nago Seck  7 mai 2007 - © Afrisson