Afrisson

Biographie

Oupta

   Patricke-Stevie Moungondo

Auteure-compositrice et chanteuse originaire de Pointe Noire (Congo Brazza), Oupta pratique une musique entre chants kilombo, jazz, gospel et rumba congolaise. Elle a reçu plusieurs prix : Médaille de Bronze aux Jeux de la Francophonie 2005 au Niger, finaliste Découverte RFI 2006 (musique du monde), Prix Africa MTV Awards en 2009 et Tam-tam d’Or en 2010...

Musiques kilombo et gospel

Née dans une famille de musiciens, Patricke-Stevie Moungondo aka Oupta (“Patou” en verlan) se distingue dès l’âge de 10 ans au sein des Kilombo, groupes de chants traditionnels typiques des églises protestantes congolaises. Elle intègre ensuite la formation de gospel Les Yohani avant de monter en 1996, avec ses frères et sœurs, Les Kelouba, un groupe pratiquant une fusion de gospel et de rythme traditionnel Kilombo du Congo.

Lang’i

Oupta intègre ensuite le Ballet Ngoma za Kongo dirigé le chorégraphe Boris Nganga Bouetoumoussa et, en 2003, rejoint le groupe Lang’I ("Couleur" en lingala) avec lequel elle a enregistré son premier hit "Na wa tsetsa", et a participé à différents festivals entre 2003 et 2008 : Fespam à Brazzaville, Festival ACP à Saint Domingue, Kolatier à Douala, MASA à Abidjan et Fest’horn à Djibouti. Oupta a tourné au Canada et en Europe en 2007 et fait plusieurs tournées africaines entre 2008 et 2011 : Bénin, Cameroun, Burkina Faso, Congo Kinshasa).

Récompenses internationales

Oupta a reçu plusieurs prix : Médaille de Bronze aux Jeux de la Francophonie 2005 au Niger, Finaliste Découverte RFI 2006 (musique du monde), MTV Africa Music Award en 2009, Tam-tam d’Or Prix du Manager en 2010, et, un an plus tard, Prix de la Musique Moderne d’Inspiration Traditionnelle au festival Sica (Bénin) avec sa chanson “Bilo Bilo”.

Carrière solo et changement de style

Depuis la séparation de Lang’I en 2010, Oupta poursuit une carrière solo avec son propre Label Zik’Oupta et son propre groupe (batterie, percussions, guitare et basse). Se plaçant résolument dans la filiation des grandes divas noires du jazz ou de la soul (Billie Holliday, Mahalia Jackson, Aretha Franklin, Diana Ross), elle chante le rapport à la nature, la place de la femme, la perte des êtres chers d’une voix envoûtante imprégnée de spiritualité kilombo.

Oupta rend hommage à Miriam Makeba

Lors de son concert au festival Congo Ndule Jazz, Oupta rend hommage à l’une de ses références vocales, Miriam Makeba, en interprétant "Pata Pata" en compagnie du maestro et trompettiste sud-africain Hugh Masekela, ancien mari de la diva sud-africaine surnommée "Mama Africa".

 

par   Sylvie Clerfeuille  30 octobre 2013 - © Afrisson

Discographie