Afrisson

Biographie

Pablo Master

   Paul Achille Bisseck
Artistes Cameroun | Naissance : 1965 | Styles :  Afro-reggae - Ragga

Paul Achille Bisseck aka Pablo Master, né en 1965 à Yaoundé, au Cameroun, fait partie de la génération 1980 très marquée par le métissage des cultures, “samplant” les musiques du continent africain sur des beats raggamuffin (ragga) ou reggae. Il se révèle à partir de 1986 avec “Boire ou conduire”, et enchaîne des hits comme “En A En I En O”, “Touche pas à mon pote”, “Jeunesse Appel”, “Scandal 1er” ou encore “Afrique du sud”...

A la fin des années 1970, Pablo Master rejoint sa famille vivant en France, à Dugny, dans le 93 (la banlieue parisienne). Il se consacre alors à ses études et au sport, mais bientôt il est rattrapé par le virus de la musique et commence en 1984 à participer à des sound-systems avant de fonder un groupe éphémère avec ses amis. Un an plus tard, il crée, avec Général Murfi et Super John, Youthman Unity, un Posse de ragga (raggamuffin) devenu un des premiers à écrire des lyrics engagés en français sur le quotidien, l’éveil des consciences, l’accès à la culture pour tous, les politiciens véreux, la liberté, la justice, le social, le désespoir de la jeunesse. Le trio est bientôt rejoint, à des moments divers, par de nombreux potes, dont King Charly, Daddy Yod, King Thomas, Mad Killah, Mickey Mosman, LT Malo, Aster-E-N (Sista Aster), Lee Vayah B, Quincy Roots, Prince Philip Maxi Koffi, Lion Country ou encore Edgar Rebel… Accompagné par des toasters (“toasteurs”) comme Tonton David et Féfé Typical, le Posse Youthman Unity One Love organise des sound-systems dans de nombreuses cités de la banlieue parisienne, offrant à plusieurs artistes, dont Brother Peter devenu Pierpoljak, Pupa Leslie et Saïsaï, l’occasion de monter sur scène.

En 1986, Pablo Master, surnommé par toute une génération “Le Maître”, enregistre Boire ou conduire, un premier 45 tours ragga salué par la critique, aussi bien en France qu’en Afrique ou aux Antilles. Suit, un an plus tard, Touche pas à mon pote / En A En I En O, un deuxième 45T réalisé avec son Posse Youthman Unity One Love et sorti en plein mouvement SOS Racisme, une association française créée en 1984 et dont le but est la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et toutes les formes de discrimination. La parution, la même année, de son premier 33 tours, Y a-t-il un problème ? révèle internationalement le style métissé de Pablo Master, “sampling” de musiques du continent africain sur des beats ragga (raggamuffin), dub, reggae. Des titres comme “En A En I En O”, “As Afrique du sud”, “Reste Cool” (en duo avec Tche Tche) et bien sûr “Boire ou conduire” deviennent de gros hits. Dès lors, l’artiste Camerounais tourne en France, en Angleterre, en Italie, en Hollande, en Belgique, en Roumanie, aux Antilles, en Guyane et en Afrique. Pablo Master est aussi invité à assurer premières parties de nombreuses vedettes internationales de la scène reggae jamaïcain, dub, ragga, dancehall, reggae africain : Sugar Minott, Yellowman, U-Roy, Sugar Minott, Augustus Pablo, Frankie Paul, Pinchers, Smiley Culture, Daddy Colonel, Asher Senator, Peter King, Barrington Levy, Tenor Fly, Tippaé Irie , Alpha Blondy

L’année 1991 voit Pablo Master réaliser son deuxième opus Scandale, dont est extrait le maxi 45T Jeunesse Appel / Scandal 1er. Parallèlement à sa propre carrière, il apparaît dans des compilations, dont France connection vol.1 et vol.2 (1988 / 1992) et DJ d’élite (1995). En 1996, Pablo Master enregistre son troisième album A l’aube de l’an 2000, avec Akiba, Manu Dibango, Djéli Moussa Diawara (kora et Glaze. Par la suite, il participe à divers projets sous divers pseudonymes : Mister Biss en 2001 (son nom de famille est Bisseck) ou MC Pablo en 2002.

Artiste phare de la scène ragga dancehall française, souvent sollicité pour apparaître sur des compilations, comme Esprits Rebels vol.1 (2001), Mercenaires vol.1 (2002), Ivoir Sound System vol.2 : Roots Reggae Ragga (2003), Pablo Master la sienne en 2010, Y a-t-il un problème ?, comprenant 17 titres dont des versions dub de “Boire ou conduire” (“Conduire dub”), “Maître de cérémonie” (“Dub de cérémonie”), “Original Lyrics” (“Original Dub 3”), “International Year of Rastafari” (“International dub”), “Reste cool” (“Dub des cools”) et “As Afrique du Sud” (“Dub des As”).

 

par   Nago Seck  7 mai 2007 - © Afrisson