Afrisson

Biographie

Papa Noël Nedule (Ya Nono)

   Antoine Nedule Monswest

Né le 25 décembre 1940 (jour de Noël) à Léopoldville, ex capitale de l’ex Congo belge (actuelles Kinshasa et République Démocratique du Congo), l’auteur, compositeur, guitariste et chanteur, Antoine Nedule Monswest dit « Papa Noël » est une des figures emblématiques de la rumba congolaise…

Maman et le « son cubano »

Enfant, Papa Noël découvre d’abord le « son cubano » (musique cubaine) grâce aux 78T de sa mère et à la Radio Congo Belge. C’est donc tout naturellement qu’il égrène ses premières notes sur une guitare offerte par sa chère maman, imitant ses idoles cubaines. Plus tard, il se met à la rumba congolaise et à son jeu de guitare fait de « pincé ».

Sollicitations multiples

En 1957, alors qu’il est dans Rock’A Mambo de José Philippe Lando alias « Rossignol » du club Rocky, Papa Noël est repéré par l’auteur, compositeur et guitariste Léon Bukasa qui l’invite à participer à l’enregistrement de son album, Clara Badiluene (Ngoma). Ses idoles ont alors pour noms Henri Bowané, Jean Bosco Mwenda, Antoine « Wendo » Kolosoy et Paul Ebengo « Dewayon » mais aussi le Centrafricain « Jimmy-à-la-guitare hawaïenne » et les Angolais Manuel d’Oliveira et Tino Barosa, tous adeptes de rumba. Papa Noël façonne alors son propre style, un jeu de guitare rumba-salsa aux sonorités rock. Dès lors, il est sollicité par des groupes renommés du pays comme Makina Loka de Guy Léon Fylla, Les Bantous de la Capitale du clarinettiste Jean Serge Essous avec qui il réalise le titre « Muana Mama Adèle » puis l’African Jazz de Joseph Kabasélé. Il fonde ensuite Vox Africa avec Jean Bombenga dit « Jeannot Lolango », Sam Mangwana et Ntesa Dalienst, trois célèbres vocalistes. En 1968, Papa Noël crée, l’orchestre Bamboula qui représentera le Congo Kinshasa au festival d’Alger en 1969, entouré, entre autres, de Decca (basse), Jeff Lunama (sax), Jean de la Croix (trompette), Bopol Mansiamina (guitare) et les vocalistes Antoinette Etisomba, Aimé Kiwakana et Blaise Pascal Wuta Mayi, René Mosengo dit « Moreno ». Tous ces jeunes artistes lui apportent leurs couleurs « soukouss ».

Franco & le TP OK Jazz

Sa technique de guitare et sa renommée sont telles que les autorités lui confient, en 1973, la réalisation de L’anthologie de la musique zaïroise moderne, un double album réunissant des figures emblématiques de la rumba : Manuel d’Oliveira, Wendo Kolosoyi, Léon Bukasa, Adou Elenga et Lucie Eyenga (voix) et Camille Feruzi (accordéon) …Trois ans plus tard, Papa Noël intègre le T.P. O.K Jazz de Franco, l’un des groupes phares du pays avec lequel il compose plusieurs hits (« Mobali Malamu », « Tangawusi »…). En 1984, alors que Franco est en Europe, Papa Noël profite de l’ouverture du Studio IAD de Brazzaville pour enregistrer, avec un jeune chanteur, Carlito Lassa, Bon Samaritain, l’un de ses albums les plus aboutis, avec des tubes devenus des classiques (« Messager », « Sisi », « Bon Samaritain ». L’énorme succès du disque éclipsant tous les tubes du moment entraînera un désaccord entre Papa Noël et Franco. Il lui restera néanmoins fidèle jusqu’en 1989, année de la mort de Franco et de la sortie de son album, Makolo Tambola.

Kekele, Adan Pedroso, EMS Pecola et Papi Oviedo

Après les albums Allegria (1986), Haute Tension (1994) et Bel Ami (2000) réalisé à l’occasion de son 60ème anniversaire, Papa Noël, installé à Paris, collabore avec divers artistes dont Mose Fan Fan et Sultan Zembellat. Un an plus tard, il est invité à poser ses riffs de guitare sur l’album, Rumba Congo, du groupe Kekele (« liane » en lingala). La même année, il croise ses cordes avec celles du jeune troubadour cubain, Adan Pedroso, dans Mosala Makasi, une fusion rumba/salsa. Ce nouveau pont culturel entre le Congo et la Havane est consolidé en 2002 par Bana Congo où sa guitare dialogue avec celle de Gilberto Oviedo La Portilla dit « Papi Oviedo » dans une fusion rumba congolaise / rumba callejera cubaine, une initiative du producteur Mo Fini de Tumi Music. Entretemps, il fait un duo avec EMS Pecola dans Porte à Porte sorti chez M Publishing.

Papa Noël & Viviane A

En septembre 2013, sort chez Buda Musique l’album Color, fruit de la rencontre lors d’une tournée de Sam Mangwana il y a 15 ans, entre Antoine Nedule Monswest aka Papa Noël, grande figure de la rumba congolaise, et Viviane A (Arnoux Arnoux), accordéoniste française éclectique ayant glissé les notes de son instrument sur les musiques d’artistes d’horizons divers, comme Ray Lema, Zao, Abed Azrié, Les Orientales, Hugues Aufray, Manau ou encore I Muvrini…

Ya Nono

Considéré par ses pairs comme l’un des guitaristes les plus doués de la rumba congolaise, Papa Noël a acquis le surnom de « Ya Nono », une marque de respect parmi les siens…

 

par   Nago Seck  3 décembre 2007 - © Afrisson

Bibliographie