Afrisson

Biographie

Pape & Cheikh


Groupes Sénégal | Création : 1997 | Site internet

Révélé en 2001 par l’album Yaakar produit par le label Jololi de Youssou Ndour, le duo Pape & Cheikh excelle dans un afro folk mandinka-wolof à base de guitares acoustiques, tambours sabars, tama, accordéon et voix.

[fr]

Nés respectivement en 1965 à Dakar et 1961 à Kaolack et se connaissant depuis l’âge de huit ans, Papa Amadou Fall (Pape) et Cheikhou Coulibaly (Cheikh) ont grandi à Kaolack, ville située à 189 kilomètres au sud-est de Dakar au Sénégal. Pendant que Cheikh poursuit ses études, Pape commence à apprendre à l’âge de 13 ans le métier de couturier dans la capitale sénégalaise. Il rentrera à Kaolack pour participer à un projet d’impression sur batik initié par une organisation d’aide internationale…Il séjournera sept ans dans un village de l’ex royaume sérère de Sine, marqué par la culture et la musique des Sérères.

Yakaar, la révélation

Plus tard, Cheikh arrête ses études, rejoint son ami d’enfance Pape et commence à s’intéresser à la musique traditionnelle des Sérères. Ensemble, ils développent une musique tirée des polyphonies et des chants traditionnels de ces derniers…Parallèlement, le duo se penche sur d’autres rythmes du pays mais aussi la pop music, le folk et le reggae, influencé notamment par Bob Dylan et Bob Marley…De 1992 à 1993, tous deux s’inscrivent au Conservatoire de Dakar pour se perfectionner. Ensuite Cheikh devient le bassiste d’Ouza tandis que Pape rejoint Santamuma, un groupe acoustique sérère qui joue dans les hôtels des compositions traditionnelles et occidentales. Ce n’est qu’en 1997, qu’ils montent le duo Pape & Cheikh. Deux ans plus tard, ils sont découverts par Youssou Ndour qui les signe sur son label Jololi pour l’enregistrement de Yakaar (l’espoir), un album produit par le Canadien Mac Fallow. La réalisation se fera avec certains musiciens du Super Etoile de Dakar de la vedette sénégalaise, comme Assane Thiam (tama), Oumar Sow (guitare), Mbaye Dièye Faye (tambours sabars), Jimmy Mbaye (guitare), Thio Mbaye (percussions sabars).
Mais Yakaar, sorti au Sénégal en 2001, révélera au grand public l’afro folk mandinka-wolof à base de guitares acoustiques, tambours sabars, tama, accordéon et voix de Pape & Cheikh, avec des textes sur l’unité des diverses communautés sénégalaises et la paix en Casamance (« Yatal Gueew ») (élargir le cercle). Cette chanson aura un tel impact en cette année d’élection présidentielle au Sénégal l’opposant principal, Abdoulaye Wade, et 25 autres partis, décident d’en faire leur chanson de campagne. Lors de sa victoire, « le président Wade reconnaîtra que cette chanson a joué un rôle non négligeable sur le déroulement des élections ».

Tracy Chapman, la marraine

Lors d’un concert au Barbican Center à Londres, Pape & Cheikh sont repérés par Real World, le label de Peter Gabriel qui réalise en 2002, « Mariama », un opus le produit par Ben Findlay et enregistré dans les studios du label. Ce nouvel album où l’on découvre l’immense voix de la jeune chanteuse Mamy, notamment dans « Mariama », offrira la possibilité au duo d’assurer la première partie de la tournée de Tracy Chapman en 2003…Pape & Cheikh récidivent en 2007 lors des élections présidentielles en composant « Gorgui doli gnou », le nouveau slogan de campagne du Président de la république du Sénégal, Abdoulaye Wade.

 

par   Nago Seck  10 mai 2007 - © Afrisson