Afrisson

Biographie

Paulo Flores


Artistes Angola | Naissance : 1972 | Styles :  Kizomba - Semba

L’auteur, compositeur, guitariste et interprète, Paulo Flores, navigue entre semba, kizomba et kuduro, des styles angolais auxquels il apporte à sa touche personnelle...

Né en 1972 à Luanda (Angola), Paulo Flores débute dans la musique très jeune. Sa précocité l’amène à enregistrer, dès l’âge de 16 ans, des disques qui contribueront à sa renommée. Ses compositions sont surtout marquées par les musiques angolaises (semba lancinant et kizomba syncopée), deux courants musicaux parfois teintés d’afro zouk), de rumba ou de soukouss congolais, de bossa nova ou de samba brésiliennes ou encore d’afro-beat nigérian hérité de Fela Anikulapo Kuti. Il a rencontré et joué ce dernier lors d’un concert à l’Ile de Luanda en Angola.
En octobre 2004, Paulo Flores est invité par le compositeur ministre brésilien, Gilberto Gil à chanter ensemble à l’occasion du 60è anniversaire de la société brésiliennne de construction civile et d’exploration de diamants Odebrecht à Salvador de Bahia au Brésil.

Paulo Flores en concert

Sa musique, soutenue par une solide rythmique basse (batterie, basse, percussions) relevée par des riffs de guitare saignants, des lignes de violoncelle, des notes de claviers ou d’accordéon, conquiert aussitôt le public et fait de lui un artiste très populaire en Angola et dans les communautés africaines lusophones. Ses textes empreints de poésie et de sincérité, chanté en Kimbundu (une des langues les plus répandues en Angola) ou en portugais, parlent du quotidien des Angolais, de la guerre, des enfants, du social, de l’injustice, d’unité africaine, d’exploitation, de corruption ou de partage des richesses.
L’originalité de Paulo Flores est d’être entouré, notamment lors de ses spectacles, de musiciens d’âge et d’horizons divers : Pirica Duya (héritier des grands guitaristes angolais), Mias Galheta (bassiste), Manecas Costa (guitariste bissau-guinéen, Joao Ferreira (percussionniste), Armando Goblisse (claviériste), Ivo Costa (batteur) ou encore Tedy Nsingui (un des doyens de la rumba congolaise et ex-guitariste de feu Franco)...

 

par   Nago Seck  3 juin 2007 - © Afrisson