Afrisson

Biographie

Pédro Kouyaté


Auteur-compositeur, multi-instrumentiste (kamélé ngoni, ngoni, guitare...) et interprète, Pédro Kouyaté, ex-joueur de calebasse de Boubacar Traoré "Kar Kar", diffuse avec son groupe, Mandinka Transe Acoustique, un répertoire inspiré par ses racines mandingues (bamana ou bambara), enrichi de sonorités contemporaines (dont l’afro-blues) et parfois très percutantes.

D’origine malienne, Pédro Kouyaté a fait son apprentissage aux percussions en accompagnant Toumani Diabaté et son groupe Symmétric Orchestra lors des soirées/concerts dans leur fameux club Le Hogon à Bamako (Mali). En France où il vit actuellement, Pédro fonde son propre groupe, Mandinka Transe Acoustique. Parallèlement à ses concerts et tournées, il intervient à la Cité de la Musique à Paris (France) et continue à accompagner de grands musiciens de jazz ou de musique africaine aux percussions ou à la batterie durant leurs tournées internationales.

“Foly” de Sophie Comtet Kouyaté

Pédro Kouyaté est également le personnage principal du film “Foly” de sa femme, la réalisatrice Sophie Comtet Kouyaté, produit par Akina et TV5 Monde. Dans ce documentaire consacré à la musique et aux sons produits par la vie quotidienne à Bamako, Pédro Kouyaté joue avec ou nous entraîne chez de grands artistes maliens tels que Toumani Diabaté, Kélétigui Diabaté, Bassékou Kouyaté...Ce film est régulièrement présenté en 1ère partie des nombreux concerts du groupe Mandinka Transe Acoustique. En août 2009, Pédro Kouyaté et le film “Foly” entament une tournée dans les médiathèques de France pour des projections, concerts et master class.

Pédro Kouyaté en solo

En 2009, Pédro Kouyaté sort enfin son premier album solo, One, où il excelle aussi bien dans le kamélé ngoni (instrument des chasseurs qu’il fait sonner et vibrer de façon unique) qu’à à la guitare jouée dans une gamme pentatonique. Enregistré et mixé par Christophe Dupuy (Ayo, Touré Kunda, Jean Louis Murat…), cet opus est réalisé avec de grands musiciens de jazz et de blues, tels que Vincent Bucher (harmonica), Simon Léger ou Nelson Hamilcaro (basse) et Florent Dupuit (saxophone, flûte). Pour son deuxième album acoustique Two you (2011), dont le magnifique “Badjidala” en introduction, Pédro Kouyaté veut faire entendre sa voix si particulière et les sons de sa guitare et de ses kamélé ngoni et djéli ngoni. Il est accompagné d’un seul musicien, Renaud Ollivier, excellent batteur de jazz, à qui il a transmis la pratique d’un instrument essentiel dans sa musique : la calebasse.

Le troisième album, Live (2012), est né du désir de Pédro Kouyaté de rassembler le Band pour un enregistrement de nouveaux titres et des reprises dans les conditions Live. Du groove et du feeling tout au long de ce nouvel opus enregistré sur la grande scène du théâtre nationale de Champs sur Marne, avec Florent Dupuit (saxophone ténor, flûte), Nelson Hamilcaro (basse) et Renaud Ollivier (batterie, calebasse).

Shukugawa River

En 2014, la tournée de Pédro Kouyaté au Japon fait l’objet d’un film documentaire réalisé par Sophie Comtet Kouyaté, "Shukugawa River", un carnet de voyage initiatique de 65mn produit par la société La Comédie Nouvelle de Philippe Caubère. Aux côtés de Pédro Kouyaté, on retrouve son saxophoniste ténor et flûtiste Florent Dupuit, mais aussi Kayoko Sakaguchi, Olu Togun et Tamio Kawami.
La même année sort "Tramontane", référence au "vent du sud balayant toutes nos certitudes". "La Tramontane c’est un vent qui vient de l’Ouest, et qui vient heurter le mur du sud. C’est mon caractère", dit en substance l’artiste. Suit en 2016, Aina, un Best of de 9 titres, complété par trois nouvelles chansons inspirées, dont "Aina" et "Nowbody knows".

 

par   Nago Seck  21 janvier 2009 - © Afrisson

News

Pédro Kouyaté
 
Salif Keïta rentre dans la légende

Avec la sortie simultanée d’un nouvel album, Différence et de deux biographies, Salif Keïta, la voix du mandingue et Salif Keïta, l’ambassadeur de la musique du Mali, l’interprète de Mandjou est sans aucun doute l’artiste du moment.