Afrisson

Biographie

Pierre Moutouari


Ancien membre des Bantous de la Capitale, Pierre Moutouari s’est illustré à la fois par sa voix et ses pas de danse.

Pierre Moutouari, a démarré sa carrière en 1968 par le biais de son frère aîné Kosmos Moutouari avec les Bantous de la Capitale. Il obtient le premier prix des chanteurs amateurs, organisé par le Ministère de la Culture Congolaise : sa carrière est lancée.

En 1969, il intègre le groupe « Sinza Kotoko » et met sur le marché, des tubes comme Mahoungou, Maloukoula, Vévé, etc... En 1973, il obtient la médaille d’or au Festival de Tunis et deux ans plus tard met en place un nouvel ensemble musical à Brazzaville : Les Sossa. En 1979, il arrive à paris, démarre une carrière solo et intègre l’écurie safari Ambiance dans laquelle se trouvaient déjà des artistes musiciens comme : Tanawa, Sammy Massamba et Jacob Desvarieux comme arrangeur. De cette collaboration sortira les albums Mbekani et Koundou. A partir de 1981, avec le concours d’autres artistes congolais (Master Mouana Congo, Sammy Massamba, Denis Loubassou, etc…) il sort plusieurs albums dont Missengué, Aïssa , Julienne, etc… En 1986, il décide de s’installer dans son pays natal et contribue alors au développement de la musique congolaise par l’encadrement des jeunes artistes congolais dont sa fille aînée Michaelle avec l’album Héritage. Il se lance dans la distribution et la promotion de la musique aussi bien congolaise qu’internationale. de 1993 à 1999, puis perd tout au cours des conflits qui ravagent le pays. En 1994, il décroche néanmoins le trophée Ngoma Africa au Congo-Kinshasa en compagnie d’autres artistes comme Miriam Makeba, Khaled et Aicha Koné.

En 2005, Pierre Moutouari sort l’album Songa Nzila. L’année suivante, One1Shuttle production prend en charge sa carrière.

Source : One1shuffle Production

 

par   Afrisson  7 mai 2007 - © Afrisson