Afrisson

Biographie

Pops Mohamed

   Ismael Mohamed Jan
Artistes Afrique du Sud | Naissance : 1949 | Styles :  Afro-funk - Afro-jazz - Afro-pop - Afro-soul - Kwela (Jive)

Jazzman, multi-instrumentiste et producteur, Pops Mohamed est un artiste de dimension internationale marqué par Abdullah Ibrahim et Kippie Moeketsi et ouvert aux musiques de tout le continent africain. Ses albums Kalamazoo et Sophia Town Society ont été nominés dans la catégorie « meilleur album de jazz » aux South Africa’s OKTV Awards en 1991 et 1992.

Dorkay House

Né en 1949 à Benoni , dans le Gauteng, Pops Mohamed fréquente très jeune le Dorkay House où se retrouvent les meilleurs jazzmen du moment dont Abdullah Ibrahim et Kippie Moeketsi. Il monte à 14 ans son premier groupe, The Valliants, qui joue un mélange de soul, de kwela et de latin jazz.

Kalamazoo

Dans les années 1980, il se lance dans la production avec son label Kalamzoo Records et se passionne pour de nombreux instruments africains comme la sanza. Dans les années 1990, il enregistre deux albums solo de jazz, Kalamazoo en 1991 et Sophia Town en 1992 .

Carrière internationale

Après avoir participé aux « Outernational Meltdown recording sessions » en 1994, il sort l’année suivante son premier album international, Ancestral Healingaux couleurs du kwela jazz enregistré à New-York en compagnie de Valerie Naranjo (vibraphoniste, percussionniste, et ancien membre de Caribali) : Mohamed y joue nombre d’instruments comme le piano, le penny whistle, le mbira et un grand nombre de percussions. Dans l’album How Far Have We Come aux couleurs funk et kwela, enregistré avec de jeunes musiciens de jazz anglais, Chris Bowden et Roland Sutherland, Pops Mohamed laisse entendre également des chants des bushmen Khoisian que l’artiste a enregistré dans le désert du Kalahari. A la fin des années 1990, Pops Mohamed collabore avec Sipho Gumede sur le projet Kalamazoo (ils enregistreront quatre albums entre 1999 et 2003) .

La passion des instruments africains

Surnommé par ses fans "le Ministre de la musique" , il pratique une grande variété d’instruments : comme l’arc à bouche, le sifflet, le berimbau, le didgeridoo, la guitare, les claviers, la kora et la sanza. Il est également connu pour son large éventail de styles musicaux qui comprennent kwela, pop et soul. Pops Mohamed a produit Finding One’s Self,, le dernier album défunt Moïse Taiwa Molelekwa qui a reçu un award.

Pops Mohamed a produit le dernier album de Moïse Taiwa Molelekwa. Il joue régulièrement avec le Johannesburg Youth Orchestra Company.

 

par   Nago Seck  23 septembre 2013 - © Afrisson