Afrisson

Biographie

Princess Leoni Kangala


Artistes Centrafrique | Naissance : 1953 | Styles :  Afro-funk - Rumba congolaise

Lauréate du prix Découverte RFI 1981, Princess Leoni Kangala alias PLK chante en anglais, français, sangho et yakoma son pays natal, la Centrafrique, mais aussi l’amour dans un style fusionnant rumba, salsa, funk, soul et folk centrafricain.

La nièce de Bekpa et de Prosper Mayelé

Née à Bossangoa en Centrafrique le 26 juin 1953, Princess Leoni Kangala est la fille de Prosper Kangala, guitariste et compagnon de lutte du Président Barthélémy Boganda. Elle est issue d’une famille de musiciens : son père est guitariste et ses deux oncles Bekpa et Prosper Mayelé sont des pionniers de la musique centrafricaine. Speakerine à la Télévision Centrafricaine, avant de devenir contrôleur des impôts elle se lance dans la chanson en 1977 avec ses cinq frères musiciens au sein du groupe « Manganga », . A l’âge de 17 ans, le public Centrafricain la découvre dans une émission publique dédiée aux nouveaux talents. Elle est bientôt sollicitée par de nombreux orchestres Centrafricains.

Une carrière parisienne

En 1980, Princess Léoni Kangala quitte Bangui pour Paris pour poursuivre sa carrière musicale. Elle fait les choeurs de nombreux groupes sur scène où son look à la Tina Turner fait sensation et accompagne des musiciens en studio avant de sortir en 1990 son premier album Séngué Séngué suivi en 1996 de Mama Kètè opérant tous deux une fusion entre rumba congolaise, funk, soul, Salsa et folk centrafricain. Elle est également chanteuse au sein du groupe Maïgaro monté par Sultan Zembellat et donne un spectacle en l’an 2000 à Bangui à l’occasion des fêtes organisées dans le cadre du passage au III° Millénaire.

 

par   Sylvie Clerfeuille  19 juin 2012 - © Afrisson