Afrisson

Biographie

Ras Dumisani

   Alexius Dumisani
Artistes Afrique du Sud | Naissance : 1962 | Styles :  Afro-reggae - Dub

Reggaeman sud-africain installé à Paris, Ras Dumisani propose un reggae métissé aux accents zoulous et jazzy. il a signé plusieurs albums et en 2009, Ras Dumisani a proposé une version reggae controversée de l’hymne sud-africain avant le test-match entre les Springboks et le XV de France, à Toulouse.

Gospel et jazz

Descendant d’une famille royale, Alexius « Ras » Dumisani est né et a grandi à Durban, dans la province du Kwazulu natal en Afrique du Sud. C’est là que, dès son plus jeune âge, il commence à chanter dans les fameuses chorales des églises sud-africaines. Il se découvre alors une passion et un talent. Il s’affirme alors dans le chant et la percussion et intègre peu à peu des groupes de jazz sud-africains.

Le choix du reggae

Ras Dumisani se destine pourtant d’abord à une carrière de footballeur et joue dans les équipes de championnat national, avant de choisir définitivement la voie de la musique, le reggae. Il rejoint dans un premier temps le groupe « Oneness, Love and Music », puis décide de former son propre groupe : « Afrikaya ». Il s’installe alors à Johannesburg, puis à Paris, en 1992. Il sort alors son premier album, Zululand Reggae où figurent Mikey Dread et Dennis Bovel (bassiste de Linton Kwesi Johnson et d’Alpha Blondy). Cinq ans plus tard, il sort son deuxième album, Mister Music, toujours accompagné par son groupe « Afrikaya » et mixé par Dennis Bovell.

Studio Tuff Gong

En 2005, enregistré entre Paris, Londres et Kingston, dans le mythique Studio Tuff Gong de Bob Marley, Ras Dumisani sort Call on me, un troisième opus issu de la collaboration du rastaman sud-africain et de musiciens jamaïcains (Mac Dermot, Rohan Dwyer, Carlos Allwood et Gary Sutherland).

Ras Dumisani bénéficie aujourd’hui d’une discographie riche dont l’incontournable Motherland aux couleurs jazz, Stay at home sorti en 2013 et My Sunshine en 2014.

Ses titres phare : « Rastafari », « Universal Message », « I Am A Rasta », « Whip Dem Jah », « Reality », « My Last Hope », « Tell Me Why », « Co-Education ». « More music songs », « Nice to Be Home », « Your Identity », « Sweet Reggae Music », « Home Town », « Jahovah », « Natanya », « Zululand Dub », « Amandla Awethu », « Promised Land ».

Source : http://www.reggae.fr

 

par   Sylvie Clerfeuille  24 février 2014 - © Afrisson