Afrisson

Biographie

Ray’s Kim Edm


Rappeur, slameur, auteur compositeur, interprète, Ray’s Kim Edm compose ses premiers textes en 2000 dans le faubourg de N’djamena et forme avec son frère aîné le crew ’J.R.S’ (Jeune Rayon Solaire) puis évolue au sein de divers groupes. Influencé par Tiken Jah Fakoly, Ray’s Kim revendique comme ce dernier plus de démocratie et un avenir meilleur pour l’Afrique, il s’est imposé par ses textes engagés teintés d’émotion et de mélancolie et son style puisant dans les musiques tchadiennes. Il se fait connaître dans les quartiers populaires de la capitale tchadienne et en 2007, se produit au Centre Culturel Français de N’djamena lors du festival N’djam Hip Hop où il est désigné "Révélation hip hop de l’année". En 2010, il est élu meilleur artiste hip hop de l’année au festival N’djam Vi.

Depuis cette première distinction, Ray’s Kim se produit dans des concerts, des festivals de tout le pays et collabore avec des artistes nationaux et internationaux comme Sultan, Dai’son, Diego, Kaar Kass Sonn, Croquemort, Hugues Mberal, Malik Berki (France), Lexxus Legal (Congo), Dgiz et Arthur Ribo (France) etc.

En 2009, il est finaliste des sélections du festival Gabao Hip hop de Libreville au Gabon et participe à la toute première compilation de Rap (Tchadda Rappa) avec le titre ’L’Arche 2 K’. Il enregistre avec plusieurs artistes de renom, un morceau rendant hommage à Talino Manu qui sera suivi en 2011 d’une autre titre à la mémoire de Saint Mbete Bao.

En 2010, repéré par Ikun Kultur, la structure de production du rappeur Sultan, il enregistre son tout premier street opus de huit tires, Le Bilan(J.P.S production) faisant référence au bilan des indépendances africaines suivi d’un clip du même nom. Le 18 Décembre de la même année, il reçoit des mains de l’ex premier ministre tchadien Dr Kassire Koumakoye le prix N’djam Vi, Promo du meilleur rappeur au festival N’djam Vi 2010.

 

par   Sylvie Clerfeuille  15 novembre 2014 - © Afrisson