Afrisson

Red Earth : A Malian Journey

Titres :
1. Afro Blue
2. Bad Spirits (Bani)
3. Dee Dee
4. Mama don’t ever go away (Mama digna sara yé)
5. Footprints
6. Children go ’round (Demissènw)
7. The Griots (Sakhodougou)
8. Oh my love (Djarabi)
9. Four women
10. No more (Bambo)
11. Red Earth (Mansané Cissé)
12. Meanwhile
13. Compared to what

Red Earth : A Malian Journey, album afro-jazz, est un retour aux sources de la chanteuse Dee Dee Bridgewater, un pont culturel entre le jazz et la musique mandingue. C’est aussi une rencontre entre la diva jazz américaine et l’auteur, compositeur, claviériste et arrangeur malien Cheick Tidiane Seck

"Depuis quelques années je ressens au plus profond de moi le besoin de trouver mes racines Africaines. Sans traces dans mon pays des Etats Unis, je suis retournée vers la musique africaine, en espérant qu’en écoutant les différentes musiques des pays de l’Afrique Noire, l’un d’eux me parle avec une force spirituelle inéluctable. C’était le Mali. Le "blues malien", ma forte attirance pour cette terre rouge - signe des forces de la vie -, ma ressemblance physique au peuple Peul ont confirmé ses forts sentiments dès ma première visite au Mali en Août 2004. Il est temps pour moi d’expérimenter cette rencontre africaine dans ma musique, comme les musiciens le font depuis toujours, et de débuter avec passion ce projet artistique. Comme la voix est le premier instrument au monde, j’ai envie de rencontrer les voix fortes Maliennes, et faire un mélange. L’Afrique est le berceau de notre civilisation. Elle est notre mère à tous...", confie Dee Dee Bridgewater.

Outre le réalisateur et arrangeur de l’album, Cheick Tidiane Seck, on y retrouve plusieurs artistes de la musique africaine : le joueur de kora Toumani Diabaté, les vocalistes Kassé Mady Diabaté, Oumou Sangaré, Mamani Keïta et Tata Bambo Kouyaté, le guitariste Djélimady Tounkara, le joueur de tambi (flûte peule) Ali Wagué, le joueur de kora Madou Sidiki Diabaté, le balafongiste Lansiné Kouyaté ou encore le joueur de ngoni Bassékou Kouyaté...

L’album Red Earth : A Malian Journey démarre avec "Afro Blue", une introduction de tamani suivie d’un jazz/musique mandingue relevé par le balafon de Lansiné Kouyaté. Suit "Bad Spirits (Bani)", un magnifique duo (chanté en malinké et en anglais) avec Kassé Mady Diabaté, mettant en exergue la virtuosité de Toumani Diabaté à la kora et les mélodieux riffs de guitare de Fantamady Diabaté.

 

par   Nago Seck  28 octobre 2007 - © Afrisson