Afrisson

Présentation

Le reggae

Styles  Jamaïque | Origine : 1968

Dérivé du mento (première musique populaire jamaïcaine), du nyabinghi (chants mystiques africains à base de tambours), du calypso (musique de carnaval de Trinidad et Tobago), du ska (style cadencé) et du rocksteady (courant des années 1960), le reggae apparaît à la fin des années 1960 dans l’île de la Jamaïque, dans les Caraïbes. Style musical à quatre temps influencé par le rhythm’n blues, le blues et le jazz, le reggae se caractérise par une rythmique basse/batterie soutenue et un accord plaqué donné par la guitare rythmique ou les keyboards. Selon le producteur jamaïcain Bunny Lee, dans le film documentaire “Get Up Stand Up, l’histoire du reggae”, le mot reggae serait apparu en Jamaïque pour la première fois en 1968. Le reggae sera par la suite adopté dans le monde entier…

Musique à message universel (social, politique, culturel, racial, conscientisation, misère, esclavage, injustice, oppression, pauvreté, ségrégation…), le reggae diffuse aussi des messages religieux associés au Ras Rafari, le “Dieu Vivant”, le “Roi des Rois”, le “Negus d’Ethiopie” ou l’“empereur d’Ethiopie” : Tafari Mekonnen plus connu sous le nom de Haïlé Sélassié 1er. Selon certaines sources, le premier adepte jamaïcain du mouvement “rastafarisme” s’appelle Leonard Percival Howell aka Le Gong. Mais il faut signaler que tous les musiciens de reggae ne sont pas rastas.

Le reggae sera popularisé internationalement à partir de la seconde moitié des années 1960 et dans les années 1970 par divers artistes et groupes, dont The Wailers (de Bob Marley, Peter Tosh et Bunny Wailer), Jimmy Cliff, U-Roy, The Gladiators, Black Uhuru, Third World et bien d’autres encore… Bob Marley dit “The King of Reggae” sera la première star planétaire du Tiers-Monde, le porte-parole du monde noir et de tous les opprimés. A partir des années 1970, certains artistes y intègrent le funk, la pop ou le rock.

Le reggae donnera naissance, au début des années 1970, au “dub”, remix de bandes réalisé pour la première fois en 1967 par l’ingénieur du son King Tubby. C’est un style caractérisé par une rythmique basse – batterie bien martelée, des effets sonores et des textes à la fois engagés et poétiques, parlés ou mi - parlés mi – chantés. Ce courant signant les prémices du reggae dancehall sera représenté par des artistes comme DJ Rudy Redwood du sound-system Supreme Ruler Of Sound, Lee Scratch Perry, Linton Kwesi Johnson aka LKJ et bien d’autres encore…

A la fin des années 1980, apparaît le reggaeton ou reggaetón (ou reggaeton dancehall) est un style dansant “ambiance caliente”, très prisé dans le milieu latino (voir fiche reggaeton).

Le reggae a été popularisé en Afrique par l’Ivoirien Alpha Blondy, le Sénégalais Maxidilick Adioa et le Sud-africain Lucky Dube. Il s’est mêlé à diverses musiques du continent mais aussi de l’Océan Indien, notamment avec le séga dans un style baptisé le seggae et avec le maloya dans un style appelé le “maloggae”...

 

par   Nago Seck  5 septembre 2007 - © Afrisson

Discographie

Le reggae