Afrisson

Biographie

Régis Gizavo


Artistes Madagascar | 1959-2017 | Groupes :  Toko Telo | Styles :  Salegy - Afro-blues - Afro-folk - Afro-jazz Site internet

Auteur-compositeur, chanteur et accordéoniste virtuose né le 16 juin 1959 dans la province de Tuléar au sud-ouest de Madagascar, Régis Gizavo est influencé par les accordéonistes masikoro, experts en gorodao (accordéon diatonique). Depuis 1990, année où il est lauréat du Prix Découverte RFI, il développe une carrière solo en France, naviguant entre divers styles musicaux (salegy, beko, jihe, afro-blues, afro-jazz, tsensigat (folk malgache). Parallèlement, il collabore avec nombre de ses compatriotes et différents artistes et groupes dont Sally Nyolo, Richard Bona, I Muvrini, Cesaria Evora, Greame Allwright, Mano Solo, Louis Mhlanga, Pascal Danaé, Christophe Maé, Lenine, Manu Dibango, Yannick Noah, Youssou Ndour... Régis Gizavo décède le 16 juillet 2017 suite à un malaise cardiaque pendant un concert en Corse avec le groupe L’Alba de Calvi. Il avait 58 ans.

Une famille de musiciens

Issu d’une famille de musiciens, Régis Gizavo commence dès sa tendre enfance son apprentissage musical du gorodao (accordéon diatonique), animant diverses cérémonies traditionnelles de son quartier, Mahavatse. A l’âge de 14 ans, il débute dans des groupes qui animent des soirées dansantes. En 1986, il rejoint la capitale Antananarivo pour développer une carrière professionnelle. C’est là qu’il enregistre ses premières chansons et se fait un nom auprès du grand public et des médias locaux.

Prix Découvertes RFI

L’année 1990 le voit remporter le Prix Découverte RFI. Invité à Paris par la radio française, il fait la connaissance du musicien Francis Lassus et ensemble, ils fondent le groupe Bohé Combo, avec Richard Bona (basse), Sally Nyolo (mvet, voix), Jean-Michel Pilc (piano, clavier), Pascal Danaé (guitare) et David Mirandon (batterie, percussions).

Mikea, l’album de la révélation

Il faut attendre 1996 et sa signature chez Label Bleu pour entendre "Mikea", un premier album réalisé avec son ami batteur et percussionniste David Mirandon. C’est la révélation et le début d’une carrière internationale couronnée par une tournée mondiale.

Collaborations

En 2000, Régis Gizavo sort "Samy Olombelo", un opus réalisé avec son ami David Mirandon (batterie, percussions), François Soria (basse) ou encore Solorazaf (guitare). Son titre "Kemba" est interprété en duo avec Jean-François Bernardini, le leader du groupe corse I Muvrini dont il fut membre. Avec cet album qui l’installe définitivement parmi les meilleurs accordéonistes du monde, Régis Gizavo est sollicité sur scène ou en studio par de nombreux artistes comme Cesaria Evora (dont un duo mémorable sur "Travessa De Peixeira" (In Fishwife’s Alley)), Paris Combo (CD "Attraction"), Mano Solo (CDs "In The Garden", "Rentrer au port"), Christophe Maé (dont des duos sur "Maman" ou "L’automne"), Greame Allwright, Louis Mhlanga, Karpatt, Lenine, Zao, Les Têtes Brûlées (CD "Be Happy"), Higelin, Manu Dibango, Tcheka, Yannick Noah (CD "Charango"), Youssou Ndour (CD "Nothing’s in Vain"), et beaucoup d’autres encore.

Régis Gizavo, une voix des deux mains

Cette même année 2000, le réalisateur Gérard Teillay lui consacre, dans la série de portraits réalisés par Escales Musicales à Paris, un documentaire de 26 mn intitulé "Régis Gizavo, une voix des deux mains" (Réal-Productions).

Régis Gizavo, Louis Mhlanga & David Mirandon

En 2006, sort "Stories", un album afro-blues-afro-jazz-afro-folk-rumba congolaise réunissant Régis Gizavo (accordéon), le Zimbabwéen Louis Mhlanga (guitare) et le Français David Mirandon (batterie, percussions)...

Madagascar All Stars

En 2009, sort "Madagascar All Stars", un album enregistré à Antananarivo (ex Tananarive) avec ses compatriotes Paul Marius Fontaine (poly-instrumentiste et fondateur du groupe Fenoamby), Erick Rafilipomanana aka Erick Manana (guitare), Justin Vali (valiha), Zafimahaleo Rasolofondraololo aka Dama du groupe Mahaleo (multi-instrumentiste) et Olombelona Ricky (voix).

Ilakake

En 2012, Régis Gizavo enregistre "Ilakake" (nom d’un village malgache), un album riche en couleurs (salegy, afro-folk, afro-blues, pop-rock…), réalisé, entre autres, avec Daniel Jamet (guitare électrique), Julia Sarr (voix), Edouard Prabhu (tablas) ou encore Greg Zlap (harmonica)…
En 2015, il est du projet "Jazz at Berlin Philharmonic IV : Accordion Night (Live)", un opus consacré à l’accordéon et enregistré avec Vincent Peirani (France), Stian Carstensen (Norvège) et Klaus Paier (Allemagne).

Régis Gizavo n’est plus

Accordéoniste majeur de la musique malgache et de renommée internationale, Régis Gizavo est décédé le dimanche 16 juillet 2017 suite à un malaise cardiaque pendant un concert en Corse avec le groupe L’Alba de Calvi. Il avait 58 ans.
Pour cet artiste qui qualifiait sa musique comme une musique qui vient de son cœur, "la musique est avant tout un plaisir et un partage d’émotions et d’énergie entre l’artiste et le public".

* Source : http://www.regisgizavo.com

 

par   Nago Seck  15 mai 2007 - © Afrisson

News

Régis Gizavo
 
Mort de Régis Gizavo : l’accordéoniste majeur de la musique malgache est décédé le dimanche 16 juillet 2017 en Corse

Mort de Régis Gizavo : Accordéoniste majeur de la musique malgache et de renommée internationale, Régis Gizavo est décédé le dimanche 16 juillet 2017 suite à un malaise cardiaque pendant un concert en Corse avec le groupe L’Alba de Calvi. Il avait 58 ans.
Son corps sera rapatrié à Tuléar, la terre de ses ancêtres à Madagascar, accompagné de sa famille, et un hommage musical lui sera rendu à la rentrée.


 
Escales Musicales à Paris

Escales Musicales propose de découvrir les jeunes talents qui font le jazz et la world music d’aujourd’hui, à Paris. Paris, seconde plaque tournante de la musique du monde après les Etats Unis, constitue un véritable attrait pour ces musiciens. Une série de portraits sur les futures stars de demain.