Afrisson

Biographie

Régis Kole


Régis Kole est un véritable show man. Un artiste habité, qui joue avec passion de tous les codes scéniques. Originaire du Bénin, Régis Kole est né à Paris (France), mais passe son adolescence à Libreville au Gabon. Il baigne dans un univers musical éclectique, imprégné par les voix de la Motown (USA), le reggae de Bob Marley (Jamaïque), l’afro-beat de Fela Anikulapo Kuti (Nigeria) et l’énergie de ses compatriotes de Poly Rythmo et Angélique Kidjo. Ses spectacles ne laissent personne indifférent. Quant à ses textes riches et féconds, aux sonorités pénétrantes, ils célèbrent avec enthousiasme le dialogue des cultures, tour à tour en anglais, en français et en "goun-gbe" (langue du peuple Goun du Bénin). Sa voix chaude allie à merveille la rencontre de la soul, du funk, du blues, de la pop et des polyphonies africaines, dont le Tchinkounmey du Bénin.

Premières parties de Manu Dibango

Après son premier album, Optimistic Soul (2009), Régis Kole s’occupe de la production et de l’organisation d’"Afrique en scène" (festival soutenant aux jeunes talents africains - 2011), rend hommage à Otis Redding en première partie de Manu Dibango au Petit Journal Montparnasse à Paris les 7 et 8 février 2012, et tourne dans le monde (2012-2013), participant au passage au Festival Couleurs Jazz de Cotonou (2013), aux côtés de sa compatriote Angélique Kidjo, du Sénégalais Baaba Maal, du duo franco-cubain des sœurs jumelles Lisa-Kaindé et Naomi Diaz, Ibeyi, et du Camerounais Henri Dikongué. Tout en poursuivant sa tournée, il entre cette même année 2013 en studio pour préparer son nouvel album.

Ok :

Here & Now

En 2014, Régis Kole prouve qu’il est un artiste authentique, avec son nouvel EP Here & Now, une invitation aux dialogues des cultures. Dans cet EP de la maturité, il célèbre "l’instant présent", avec humanisme et générosité. Enregistré entre Paris (France) et New York et Chicago (Etats-Unis), et réalisé par son acolyte Isma Hill, Here & Now est le fruit d’une production soignée avec son équipe (Alexandre Benichou, Christophe Mareschal, Isma Hill, Luc Montanary, Dona Myrette), et de belles collaborations : Lokua Kanza ("My Whole World Is Changing"), Manu Dibango ("Tché Tché Koulé"), Patrick Ruffino et Dominic James (guitariste virtuose d’Angélique Kidjo et de Shakira). Here & Now sera présenté sur la scène du Centre Fleury Goutte d’Or – Barbara (FGO) le mercredi 12 novembre suite à sa sortie numérique le 3 novembre (Believe Digital).
Régis Kole nous ouvre ici les portes d’un univers, à la fois soul, funk, blues, reggae et dont l’Afrique n’est jamais très éloignée.

Le titre "Tché Tché Koulé", une ambiance digne de la grande époque "Blaxploitation"., est un hommage à la culture noire des années 1970, et à l’Afrique de son enfance. Mais aussi un clin d’œil à ses ainés comme Isaac Hayes, Herbie Hancock… et Manu Dibango, naturellement invité pour l’occasion. Quant à "Soul in troubled sea" est un blues touchant, mêlant divinement le groove d’une basse hypnotique, au jeu d’une calebasse traditionnelle, le tout bercé par la modernité d’une guitare électrique. C’est un cri du cœur plein de spiritualité. "Agbafafa" rend hommage à ses racines béninoises. Cette mélopée agréable et chaloupée, arrangée par Patrick Ruffino, revisite le rythme Tchinkounmey du Bénin. Avec la collaboration de Dominic James à la guitare (cf Angélique Kidjo, Shakira). Dans "Dagbé", au beat reggae, Régis Kole dit : "Il n’ya pas de réussite sans collaborations". Des valeurs qui lui sont chères "The more you give, the more you get" (Plus vous donnez, plus vous recevez). Enfin dans "My whole world is changing", le discours devient social. Ce titre aux accents volontairement pop, partagé avec le chanteur congolais Lokua Kanza, dénonce la course infernale aux richesses et regrette la perte des valeurs qu’elle engendre. Une ode aux guerriers de la paix et de la liberté.
Régis Kole nous fait voyager des faubourgs de Detroit (Etats-Unis) aux routes de terre rouge de Porto Novo (Bénin).

Afrique en scène

Cet engagement perpétuel amène Régis Kole à produire un concert d’aide aux jeunes talents de la scène africaine. Son idée : leur donner plus de visibilité. Pari réussi : le 9 mai 2011, "Afrique en scène" rassemble au Bataclan, à Paris (France) une douzaine d’artistes en devenir comme Imany, Smod, Amen Viana, Kady Diarra, Fafa Ruffino, Fresk, Fredy Massamba, 36 States, Mariana Ramos… avec le soutien de Lokua Kanza, William Baldé et Didier Awadi… "Afrique en scène" a été retransmis par France Télévision, TV5 et CFI (Canal France international) vers 55 télévisions africaines.

 

par   Nago Seck  9 septembre 2009 - © Afrisson