Afrisson

Biographie

Saak Saakul

   Bonghat Sinuku Tshekabu Maximilien

Originaire du Congo Kinshasa (RDC), Bonghat Sinuku Tshekabu Maximilien aka Saak Saakul dit "Sinatra" est un auteur-compositeur et chanteur rumba et du soukouss congolais, évoluant parfois dans l’afro-cubain. Membre fondateur de Trio Madjesi, Saak Saakul développe également une carrière solo et a enregistré plusieurs albums personnels dont "Wanted", une dénonciation des politiques congolaises, des détournements d’argent et de la corruption qui gangrène l’Afrique.

Dans les années 1960, Saak Saakul évolue dans plusieurs groupes de rumba congolaise, se singularisant en 1969 comme chanteur de l’Orchestre Vévé du compositeur, arrangeur, producteur et saxophoniste Verckys Kiamuangana, participant aux albums "Dynamite Verckys" et "Verckys à Paris". C’est au sein de cette formation qu’il fait la connaissance de Marcel Loko Massengo aka Djeskain et Mario Matadidi ou Mario dit "Bwana Kitoko" ("beau garçon" en lingala).

Trio Madjesi

Bientôt, Saak Saaku dit "Sinatra" quitte cette formation pour fonder en 1972 le Trio Madjesi avec ses amis Marcel Loko Massengo aka Djeskain et Mario Matadidi aka Mario - Madjesi est composé des initiales des trois membres fondateurs : "Ma" de Mario, "dje" de Djeskain et "si" de Sinatra. Avec l’Orchestre Sosoliso, ils ont enregistré plusieurs tubes, dont "Benadioko", "Feza", "Luzolo", "Camarade ekufaka", "Buteur", ou encore "Longoma Olive"…
Leur musique, rumba ou soukouss aux parfums soul et jazz, chantée dans diverses langues, la valorisation du patrimoine musical, leur look décontracté (contrairement aux "costumés"), leur danse frénétique (tirée du "bidunda-dunda" du peuple Basakata du Congo Brazzaville) et leur jeu de scène et leur coiffure afro séduisent un large public, faisant de ce trio influencé par James Brown une des formations les plus populaires de la région – Loko Massengo est du Congo Brazza, Saak Saaku, du Congo Kinshasa (RDC), et Mario Matadidi, d’Angola, d’où cette variété linguistique (lingala, swahili, kikongo, français…). Soutenus par l’Orchestre Sosoliso, ils tourneront dans plusieurs pays d’Afrique et dans le monde, et enregistreront, jusqu’à leur scission en 1978, près d’une trentaine de disques (45 tours, albums). Des retours seront tentés sans succès.
Formation mythique de la musique congolaise, Trio Madjesi a inspiré de nombreux artistes et groupes congolais, dont Viva La Musica de Papa Wemba et Empire Bakuba de Pépé Kallé...

 

par   Nago Seck  29 décembre 2007 - © Afrisson