Afrisson

Biographie

Seckou Keïta


Artistes Sénégal | Naissance : 1978 | Groupes :  | Styles :  Musique Mandingue - Afro-blues - Afro-fusion - Afro-jazz Site internet

Issu de la caste des nobles Keïta mais aussi des djélis (griots) Cissokho, l’auteur-compositeur, percussionniste (djembé, tama (talking drum), sahourouba), chanteur et virtuose de la kora, Seckou Keïta, est né le 14 février 1978 à Ziguinchor, en Casamance (Sénégal). Il a développé de nombreux projets musicaux à travers le monde, diffusant de l’afro-fusion aux parfums mandingues : afro-pop, afro-jazz, afro-blues

Seckou Keïta est un descendant de la lignée royale des Keïta du Mali. Il grandit dans la famille de sa mère, une Cissokho, et s’initie aux percussions, au chant et à la kora à l’âge de sept ans auprès de son oncle Solo Cissokho. Sa carrière internationale débute en 1996 par une participation au Festival de Forde, en Norvège, aux côtés de musiciens cubains et scandinaves, puis se prolonge par une collaboration avec le violoniste indien Lakshminarayana Subrimanium aka Dr L. Subrimanium, une rencontre qui donne lieu à une tournée en Inde l’année suivante.

Seckou Keïta au Royaume-Uni

En 1998, Seckou Keïta décide de s’installer à Londres, et aussitôt rejoint comme percussionniste Baka Beyond, un groupe afro-fusion anglo-camerounais avec lequel il enregistre l’album "East to West". Bientôt, il tourne dans le monde entier, joue à l’occasion de la Première du "Roi Lion" dans la capitale anglaise, et fait les premières parties de Salif Keïta et de Youssou Ndour à l’occasion de leurs tournées en Grande-Bretagne. Egalement percussionniste, il tourne en Europe et en Amérique du Nord, et assure des stages et formations. En 2005, il collabore à l’album "Live at Couleur Café" du korafola guinéen Mamady Keïta et son groupe Sewa Kan, et développe à la même période de nombreux projets musicaux : The Jalikunda project, un projet familial, une collaboration avec Philippe Fournier, directeur du Lyon Symphonic Orchestra, un travail avec Doug Manuel, directeur de Sewabeat. Il soutient également des projets environnementaux au Royaume-Uni et en Afrique de l’Est. En 2012, il monte le collectif Bantamba Syndicate à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres.

Seckou Keïta & Omar Sosa

En février 2017, sort l’album "Transparent Water", une rencontre entre le piano mystique du Cubain Omar Sosa et la sublime kora du Sénégalais, entre …. Le pianiste Omar Sosa enrichit sa passionnante discographie d’une collaboration avec Seckou Keïta à la kora et au chant. Avec la complicité d’autres artistes cosmopolites, ils forgent un album innovant, "Transparent Water", où la liberté et l’improvisation sont les clefs d’une musique profondément spirituelle. Sereine et emprise d’une douce exaltation, elle résonne aussi comme un antidote face au tumulte du monde.

Source :
http://www.seckoukeita.com/

 

par   Sylvie Clerfeuille  8 septembre 2007 - © Afrisson

News

Seckou Keïta
 
Les musiciens africains célèbrent les JO
A l’occasion des Jeux Olympiques de Londres, le BT River of Music organise une scène Afrique les 21 et 22 Juillet 2012. Y participeront de nombreux artistes de tout le continent : Seckou Keita & The Bantamba Syndicate, Modeste Hugues, Islands, Hugh Masekela, Justin Adams & Juldeh Camara , The Invisible Republic of JuJu, Angelique Kidjo, King Sunny Ade, Baaba Maal, Tamarundi ft. Alhousseini Anivolla & Steven Sogo, East Africa United, Krar Collective, Noisettes, Staff Benda Bilili, Zao et Muntu Valdo. A cette occasion, le jeune artiste camerounais sort chez Warner 5 Circles of Humanity, un single qui prône les valeurs olympiques de tolérance, de paix et de compréhension . Pour la première fois lors de Jeux Olympiques,les 53 comités nationaux olympiques d’Afrique se réuniront dans « l’Africa Village », au coeur de Londres du 27 Juillet au 12 août 2012. La scène de l’Africa Village sera animée tous les jours des jeux de 13 à 15h et de 18 à 21h. Y sont attendus des musiciens nigerians, l’angolais Lulendo, des percussionnistes marocains et bien d’autres artistes dont la liste devrait être communiquée prochainement par le comité. Une volonté de célébrer l’unité du continent. Le temps d’un été, Londres dansera sur tous les sons du monde !!!